Retour aux actualités

Lauréate du prix Nobel de physique 2018

Donna Strickland reçoit un doctorat d’honneur de l’INRS

Version imprimable
3 mai 2019 // par Stéphanie Thibault
rss
La lauréate du prix Nobel de physique 2018 Donna Strickland a reçu un vibrant hommage le 4 mai à Boucherville. Au cours de la cérémonie annuelle de collation des grades, le directeur général de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), M. Luc-Alain Giraldeau, a remis un doctorat d’honneur à cette physicienne canadienne, pionnière dans le domaine des lasers et troisième femme à remporter le prix Nobel de physique.
 
Crédit photo : Université de Waterloo
 
Avec le physicien français Gérard Mourou, Donna Strickland met au point la technique d’amplification à dérive de fréquence au début des années 1980. Cette innovation permet de générer des impulsions laser ultracourtes et de haute intensité dont plusieurs secteurs d’activités bénéficient : chirurgie de l’œil, industrie pharmaceutique, agriculture, environnement, imagerie cellulaire et micromécanique, sans compter les immenses possibilités en recherche fondamentale. 
 
Dès les débuts de ces importants travaux, Donna Strickland et Gérard Mourou œuvrent avec des collaborateurs passionnés, dont les professeurs Henri Pépin, Jean-Claude Kieffer et Mohamed Chaker de l’INRS. Cette étroite collaboration permet notamment la mise en place des infrastructures lasers et d’un programme de recherche au Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS, à Varennes.
 
Professeure à l’Université de Waterloo où elle enseigne depuis 1997, Mme Strickland est l’auteure de plus de 90 publications et sa contribution au domaine de la technologie laser et à l’avancement de la physique a été de la plus haute importance. 
 
« Sa persévérance, son engagement au sein de diverses organisations ainsi que sa volonté indéfectible de faire profiter la société d’innovations en font une scientifique accomplie, une collaboratrice hors pair et une femme exceptionnelle. Donna Strickland inspire nos diplômées et nos diplômés ainsi que toute une génération de jeunes femmes et de scientifiques. Elle mérite les plus grands honneurs », conclut M. Luc-Alain Giraldeau. ♦
 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Une diplômée utilise la photo-électro-catalyse pour dépolluer les eaux usées ...

Webzine

Un diplômé commercialise des produits pharmaceutiques destinés aux enfants ...

Webzine

Impacts potentiels de l’exploration et de l’exploitation des gaz de schiste sur les eaux souterraines ...

Webzine

Des champignons pour protéger les arbres des insectes ravageurs ...

Webzine

Claire Poitras et l'histoire du développement urbain de Montréal ...