Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » L’INRS reçoit 11,73 M$ pour rénover et aménager des infrastructures
Retour aux actualités

Investissement majeur des gouvernements canadien et québécois

L’INRS reçoit 11,73 M$ pour rénover et aménager des infrastructures

Version imprimable
20 juin 2017 // par Gisèle Bolduc
rss
Grâce à un investissement gouvernemental de 11,73 millions de dollars, l’INRS pourra consolider et enrichir son parc d’infrastructures scientifiques avec l’aménagement de deux nouveaux laboratoires et la modernisation d’un de ses pavillons de recherche. L’annonce a été faite par le secrétaire parlementaire du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et député de La Prairie, monsieur Jean-Claude Poissant, la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation et ministre responsable de la région de Laval, madame Francine Charbonneau, et le député de Chomedy, monsieur Guy Ouellette, le 19 juin 2017 à Laval.
 
De gauche à droite :  Saoul Polo, député de Laval-des-Rapides, Jean-Claude Poissant, secrétaire parlementaire du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et député de La Prairie, Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation et ministre responsable de la région de Laval, Claude Arbour, recteur par intérim de l’INRS, Guy Ouellette, député de Chomedey, et Jean Rousselle, député de Vimont.
 
« La modernisation de nos installations de recherche et la mise en place de nouveaux laboratoires permettront à notre université d’offrir un environnement de recherche et de formation optimal répondant aux besoins de nos étudiants chercheurs et de nos professeurs reconnus pour l’excellence de leurs expertises et la pertinence de leurs travaux, mais aussi aux besoins de nos partenaires universitaires et industriels », se réjouit le recteur par intérim de l’INRS, monsieur Claude Arbour. 
 
 
Aménagement de deux nouveaux laboratoires et réfection
 
Le Centre INRS–Institut Armand-Frappier disposera d’un laboratoire doté d’un instrument de résonance magnétique nucléaire de 600 MHz où seront menées des recherches susceptibles de révolutionner les pratiques de découvertes de médicaments et de donner un nouveau souffle au secteur pharmaceutique et biotechnologique québécois et canadien.
 
De plus, un des pavillons de recherche du Centre INRS–Institut Armand-Frappier subira d’importantes rénovations qui visent à réduire la consommation énergétique en modernisant ses systèmes mécaniques, électriques et de plomberie, en plus d’offrir aux équipes de recherche des espaces mieux adaptés à leurs besoins.
 
Quant au Centre Énergie Matériaux Télécommunications, il mettra en place un laboratoire d’imagerie avancée où il sera possible de réaliser des expériences uniques pour étudier des matériaux et processus favorisant le développement de sources d'énergie alternatives ou la réduction d'utilisation de l'énergie.
 
 
Financement
 
Le Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires du gouvernement fédéral a consenti 5,33 millions de dollars alors que 6,4 millions de dollars ont été octroyés par le Plan québécois des infrastructures. Pour sa part, l’INRS et ses partenaires investiront près de 1 million de dollars (0,97) dans la réalisation de ces projets structurants porteurs d’innovations scientifiques. 
 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Nouveaux programmes d'études supérieures en sciences sociales ...

Webzine

Philippe Constant et le cycle biogéochimique des gaz à l'état de trace ...

Webzine

Moteur de développement urbain et véhicule culturel ...

Webzine

Un pôle géoscientifique à Québec ...

Webzine

Hélène Belleau et la législation des unions de fait au Québec ...