Primary links

By anne-marie.dubois - Posted on 06 janvier 2020

Version imprimable

À l’INRS, l’homophobie et la transphobie ont une cure : l’éducation, la tolérance, l’ouverture et l’inclusion Tout membre de la communauté universitaire a droit au respect et à la protection de son intégrité.
 
L’INRS prend donc les moyens nécessaires pour que vous puissiez travailler ou étudier dans un environnement sain et empreint de respect mutuel.
 
À ce titre, la Politique contre le harcèlement, la discrimination et l’incivilité, qui a été mise en place par l’INRS, s’inscrit en complémentarité des mécanismes prévus à cet effet dans la Charte des droits et libertés de la personne, la Loi sur les normes du travail et le Code civil du Québec ainsi que des dispositions et recours prévus aux conventions collectives de travail en vigueur, notamment en regard des droits de griefs et d’arbitrage ainsi que des droits de représentation syndicale.
 
Vous êtes victime de harcèlement, d’intimidation ou de discrimination en raison de votre orientation sexuelle ? Vous avez des recours.
 
 
Le Service des ressources humaines et le Service des études supérieures et postdoctorales, en concertation avec le Secrétariat général, reçoivent les plaintes en matière d’incivilité, enquêtent, rendent un rapport et déterminent les sanctions applicables en collaboration avec le Secrétariat général. Voici les deux modes d’intervention offerts à l’INRS :

 

1. Procédure informelle d’intervention

Certains conflits ont pour origine des problèmes de communication ou de personnalité. Dans de tels cas, des clarifications peuvent contribuer à résoudre rapidement les différends à la satisfaction de tous. Les personnes concernées s’expliquent entre elles avec ouverture et respect afin de clarifier la situation.
 
Lorsque l’initiative personnelle est inappropriée ou infructueuse, les personnes concernées peuvent demander l’aide de leur supérieur immédiat, de leur directeur de recherche ou du directeur de leur centre de recherche afin de faciliter la communication entre elles et de mettre en œuvre, le cas échéant, les mesures appropriées pour régler le conflit.
 
 

2. Plainte formelle de harcèlement, de discrimination ou d’incivilité

Si la procédure informelle d’intervention n’a pas été concluante ou si une personne estime avoir des motifs valables de ne pas se prévaloir de la procédure d’intervention, elle peut déposer une plainte formelle. 
 
Dans le cas de harcèlement ou de discrimination, la personne dépose sa plainte au Bureau de traitement et prévention des plaintes à l’adresse bureaudesplaintes@inrs.ca
 
Dans le cas d’incivilité, elle soumet sa plainte à la direction du Service des ressources humaines ou à la direction du Service des études supérieures et postdoctorales.
 
Chaque membre de la communauté universitaire a la responsabilité de collaborer à la création et au maintien d’un milieu de travail et d’études sain. Il doit également dénoncer sans délai une situation ou un comportement inapproprié à son supérieur immédiat ou, à défaut, à une personne désignée à cet effet dans la Politique. 
 
Besoin de parler à quelqu’un?
Si tu es victime de harcèlement, d’intimidation ou de discrimination en raison de ton orientation sexuelle, fais-nous signe.
 
Pour de l’aide, du soutien et de l’écoute
Programme d’aide aux employés et aux étudiants (PAEE) de l’INRS 
 
1800 361-2433
1 877 257-5557 (English)
 
Pour faire un signalement ou porter plainte