Logo INRS
English
INRS
  • INRS
  • Eau Terre Environnement
  • Énergie Matériaux Télécommunications
  • INRS – Institut Armand-Frappier
  • Urbanisation Culture Société
Version imprimable

Mathieu Cellier

Protéines membranaires (type Nramp)

Intérêts de recherche

Étude de l'implication des protéines membranaires de type Nramp dans les interactions hôte/parasite

L'étude des interactions moléculaires entre parasite/cellule hôte permet de développer notre connaissance de la biologie des cellules phagocytaires et d'identifier des cibles possibles d'intervention thérapeutique visant à augmenter la résistance naturelle aux infections.

 

Nramp1, exprimé spécifiquement dans les cellules phagocytaires humaines, est un gène potentiellement impliqué dans la défense contre l'agent infectieux responsable de la tuberculose (M. tuberculosis). L'expression des fonctions effectrices et souvent délétères des cellules phagocytaires est soumise à un contrôle strict au cours de leur différenciation, qui peut être modulé lors de l'infection et lors des réponses inflammatoires et immunitaires.

Dans l'objectif de caractériser les mécanismes du contrôle de l'expression du gène NRAMP1 humain au cours de la différenciation myéloïde, nous utiliserons notamment la lignée HL60 qui exprime le gène en réponse à différents agents capables d'induire sa différenciation en cellules plus matures de type granulocyte, monocyte ou macrophage (phagocytes). Les régions actives du promoteur du gène NRAMP1 seront caractérisées en utilisant la technique de transfection transitoire avec différentes constructions couplées à un gène reporter. Des lignées transfectées de manière stable seront générées afin d'étudier plus en détail l'activation transcriptionnelle du gène au cours de la différenciation et de l'activation des phagocytes.

 

La protéine NRAMP1 est nécessaire pour contrôler la croissance intracellulaire de nombreuses espèces de mycobactéries, mais sa fonction biochimique reste inconnue. Afin de définir le rôle de la protéine NRAMP1 dans les fonctions des cellules phagocytaires, nous générerons des antisera spécifiques contre des fragments de la protéine permettant de la caractériser et de déterminer sa localisation intracellulaire dans les cellules phagocytaires au repos et lors de leurs interactions avec des mycobactéries (M. bovis BCG). NRAMP1 appartient à une famille de protéines membranaires présentant une conservation de la séquence peptidique remarquable, reminiscente d'un type structural ou fonctionnel qui montre de nombreuses analogies avec des familles de transporteurs/canaux ioniques caractérisés fonctionnellement. L'existence d'une copie du gène Nramp dans le génome des mycobactéries fournit l'opportunité de tester directement le rôle des protéines de type Nramp dans la croissance cellulaire chez ces bactéries. Pour cela nous construirons des souches mutantes de M. smegmatis et M. bovis BCG en inactivant leur copie du gène Nramp et étudierons l'effet de l'absence de la protéine correspondante sur la croissance des mycobactéries in vitro et sur leur survie intracellulaire à l'intérieur des cellules phagocytaires.