50 ans du ministère de la Culture: Georges-Émile Lapalme architecte oublié…

26 mars 2011

( mise à jour : 26 mars 2011 )

« Denis Villeneuve est salué aux Oscars, Xavier Dolan caracole sur les écrans français, Laferrière arrache le Médicis et Robert Lepage fait vibrer le Metropolitan Opera. Si plus un jour ne passe sans que les succès québécois ne fassent la nouvelle, on oublie qu’il fut un temps où l’État se préoccupait plus de chasse et de pêche que de culture.

 

Reformulé, Pour une politique sert de souffle au programme politique officiel du PLQ rédigé en une nuit par Lapalme en 1950, programme dont l’article premier promet la création d’un ministère de la Culture. Une première en Amérique! «Lapalme s’inspire à ce moment d’André Malraux, à qui de Gaulle vient de confier le poste de ministre de la Culture de la République française. Il l’a fait sans copier servilement la France, car le Québec n’en avait ni les moyens ni la profondeur historique, mais en voulant placer la culture au centre de l’action de l’État», raconte Fernand Harvey, professeur de sociologie de la culture à l’Institut national de recherche scientifique (INRS). »

 

La suite de l’article sur LeDevoir.com, Le Devoir, 26 mars 2011

 

50 ans du ministère de la Culture: Georges-Émile Lapalme architecte oublié de la révolution du Québec
Le Devoir
Samedi, 26 mars 2011, p. E1
Journaliste : Isabelle Paré