Alain Lamarre nommé sur le Comité de veille scientifique du Réseau Québécois COVID-Pandémie

12 février 2021 | Sophie Laberge

Mise à jour : 12 février 2021

Le professeur de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) Alain Lamarre a récemment été nommé au comité de veille scientifiquedu Réseau québécois COVID-Pandémie, avec 6 autres membres.

Professeur Alain Lamarre. Photo: Christian Fleury

Dans le contexte de l’urgence sanitaire liée à la COVID-19 au Québec, le Réseau québécois COVID-Pandémie (RQCP) a mis sur pied un collège de chercheuses et chercheurs et de cliniciennes et cliniciens. Ces spécialistes effectuent une veille scientifique continue et surveillent les avancées en recherche sur le virus SRAS-CoV-2 et ses conséquences biologiques.

« Je suis honoré d’avoir été nommé à ce comité. Je peux ainsi apporter ma contribution à la diffusion d’informations pertinentes concernant les dernières avancées en recherche sur la COVID-19 auprès de la population et des décideurs publics. »

Alain Lamarre, spécialiste en immunologie, en virologie et en cancer au Centre Armand-Frappier Santé Biotechnologie


Informer les décideurs et le public

Le comité a pour objectif de présenter une synthèse cohérente des connaissances scientifiques les plus à jour sur des questions spécifiques relatives à la COVID-19 et d’en informer les décideurs publics et la population. Leurs notes sont rédigées à partir d’une analyse de données probantes et récentes issues de travaux en recherche sélectionnés par les membres du comité. Portant sur des sujets tels que les variants du SRAS-CoV-2 – enjeux de santé publique ou les informations techniques sur l’échantillonnage de l’air en milieu scolaire et communautaire pour étudier la transmission de SRAS-CoV-2, elles sont disponibles sur le site du RQCP et mises à jour régulièrement.

« Le RQCP mobilise les expertises en recherche et en clinique, mais aussi celles d’autres milieux, comme les politiques publiques et les technologies. C’est une manière globale et intersectorielle d’envisager les enjeux scientifiques liés à la pandémie, mais aussi de les communiquer aux décideuses et décideurs ainsi qu’au grand public. »

Le professeur Alain Lamarre, également titulaire de la Chaire de recherche Jeanne et J.-Louis Lévesque en immunovirologie

Dans le cadre de sa mission intersectorielle, le RQCP est en contact avec la quasi-totalité des réseaux de recherche du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS). Il fait également le lien avec les Fonds de recherche du Québec – Société et Culture (FRQSC) et les Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT).


À propos du RQCP

Le RQCP favorise la mise en place de stratégies qui s’articulent autour des axes de recherche suivants : prévention et confinement, transmission et diagnostic, urgence et réanimation, traitement et accompagnement des personnes atteintes et, finalement, rétablissement et retour à la normalité. À plus long terme, le groupe ajoutera un volet portant sur la préparation et la gestion en cas de pandémies et de situations de crise.

On vous suggère de lire