Catherine Vaillancourt remporte le Prix de la meilleure présentation orale

5 juin 2017

( mise à jour : 13 octobre 2020 )

Catherine Vaillancourt, étudiante à la maîtrise en sciences de l’eau dans l’équipe de la professeure Sophie Duchesne, a remporté le prix Hydro-Québec de la meilleure présentation orale lors du récent colloque La recherche en hydrologie au Québec qui s’est tenu les 15 et 16 mai 2017 à l’Université Laval.

 

Le colloque La recherche en hydrologie au Québec : gestion et évolution du risque hydrologique était coorganisé par deux professeurs du Centre Eau Terre Environnement, Alain Mailhot et Alain Rousseau. Il comportait quatre thèmes liés au risque hydrologique : production agricole, villes, conception d’ouvrages, et milieux naturels et aménagés. La présentation de Catherine, rattachée au thème des villes, s’intitulait Évaluation de la contribution du pavage perméable à la gestion du risque hydrologique en milieu urbain.

 

Résumé

En milieu urbain, les pluies importantes peuvent provoquer des inondations, des refoulements de réseaux de drainage (pluviaux ou unitaires) et des débordements de réseaux unitaires vers le milieu naturel. Les pratiques de gestion optimales (PGO) font partie des moyens qui permettent de réduire la fréquence de ces dysfonctionnements. Le terme PGO désigne les pratiques de gestion des eaux pluviales qui ont pour but de réduire les volumes de ruissellement, d’améliorer la qualité des eaux de pluie, de réduire les problèmes d’érosion des cours d’eau et/ou de favoriser la recharge de la nappe phréatique. Les pavages perméables (PP) sont une des nombreuses PGO de type « contrôle à la source », qui permettent de réduire les débits et volumes de ruissellement acheminés vers les réseaux d’égouts pluviaux et unitaires. L’objectif principal du projet est d’évaluer les effets causés par l’implantation de sites de PP sur les bassins versants urbanisés.

 

Auteures : Catherine Vaillancourt (INRS), Sophie Duchesne (INRS) et Geneviève Pelletier (UL)

 

 

 

Toutes nos félicitations, Catherine!