Une relève scientifique qui se démarque aux concours institutionnels MT180 et 3MT

31 mars 2021 | Sophie Laberge

Mise à jour : 2 avril 2021

La finale institutionnelle de Ma thèse en 180 secondes (MT180) et de Three minutes thesis (3MT) avait lieu cette semaine à l’INRS. Lors d’un événement virtuel, 5 membres étudiants ont pu impressionner les juges par la qualité et la variété de leurs sujets.

Ces concours sont l’occasion pour les membres étudiants de vulgariser leur projet d’études à un auditoire profane et diversifié.

Devant un public attentif de près de 40 personnes, les candidates et le candidat ont présenté leurs travaux de recherche en 3 minutes. Le jury était composé du directeur du Service des études et de la vie étudiante, Philippe-Edwin Bélanger, de la directrice du Cabinet, des relations gouvernementales et des affaires publiques, Geneviève Chacon, et du secrétaire général, Michel Fortin.


Des présentations de qualité

« Cette année, ça a été vraiment très difficile pour les membres du jury ! Nos délibérations ont été plus longues que d’habitude, a tenu à préciser Philippe-Edwin Bélanger, qui présidait le jury. La variété et la qualité des sujets étaient évidentes, mais l’enthousiasme des étudiantes à nous les présenter a été remarquable. »

La gagnante de la finale institutionnelle de MT180 est Marie-Ève Jean, doctorat en sciences de l’eau, sous la direction de la professeure Sophie Duchesne. Elle remporte une bourse de 500 $ et une place pour la finale nationale de l’Acfas le 15 juin 2021. Le deuxième prix, de 250 $, a été remis à Caroline Marcoux-Gendron, étudiante au doctorat en études urbaines, sous la direction du professeur Guy Bellavance.

Zoé Butti, doctorante en biologie, et Léa Bourguignon, doctorante en virologie et en immunologie, participaient également au concours.

« Je suis très heureuse et assez surprise aussi! Toutes les présentations étaient très intéressantes et bien vulgarisées. C’était un beau défi qui demandait d’être claire et concise, en plus d’être créative et originale. Je recommande cet exercice de vulgarisation à toutes les étudiantes et à tous les étudiants ! »

Marie-Ève Jean, gagnante de la finale institutionnelle de MT180

Pour le concours en anglais, 3MT, Vincenzo Corelli, étudiant à la maîtrise en sciences de l’eau sous la direction de la professeure Isabelle Lavoie, est venu présenter son sujet de recherche. Il remporte une bourse de 500 $. La finale régionale de l’Est aura lieu le 17 juin. La compétition nationale sera remplacée par un événement non compétitif à travers le Canada qui aura lieu à l’occasion du 59e congrès annuel de l’ACES, en novembre 2021.


Vulgariser sa recherche

Chapeautés par l’Acfas (MT180) et par l’ACES (3MT), ces concours sont avant tout l’occasion pour les membres étudiants de vulgariser leur projet d’études à un auditoire profane et diversifié, avec une seule diapositive et en trois minutes ou moins.  

« Ce type d’exercice de présentation permet à la relève de faire découvrir de manière accessible leurs recherches à un public varié. Pour nous et le public, c’est une expérience vraiment intéressante, et elle est d’une grande pertinence pour la carrière des membres étudiants ! »

Yannick Machabée, responsable des Services à la vie étudiante à l’INRS et animateur de cette édition du concours

L’année dernière Martin Chenal, étudiant au doctorat en biologie dans le laboratoire du professeur Frédéric Veyrier, avait remporté la 1re place de la finale institutionnelle et la 2e place de la finale nationale. Pour le concours 3MT, Mafalda Alexandra Miranda, doctorat en sciences de la Terre, sous la direction du professeur Jasmin Raymond, avait obtenu la 1re place de la finale institutionnelle.

Le Service des études et de la vie étudiante chapeaute l’organisation de cet événement. Le Réseau des diplômées et diplômés de l’INRS, en collaboration TD Assurance Meloche Monnex, est heureux de financer les prix remis lors de la finale de l’INRS.

Félicitations à toutes et à tous !