Hommage au professeur Jean-Pierre Collin : la force de la recherche en réseau

9 janvier 2014

( mise à jour : 17 septembre 2020 )


Le professeur Jean-Pierre Collin nous a quittés à la fin de l’année 2013. Il laisse un riche héritage dans le domaine des études urbaines, comme en témoignent ses nombreux travaux de recherche sur les transformations politico-institutionnelles des municipalités québécoises et nord-américaines. Sa contribution remarquable au développement et au rayonnement des études urbaines au Québec mérite d’être soulignée, de même que ses qualités humaines. Le professeur Collin était également un homme d’équipe et de réseau : il a notamment fondé et assuré pendant dix ans la direction scientifique de Villes Régions Monde, un réseau interuniversitaire d’études urbaines et régionales voué à la concertation, à l’animation de la recherche et de la formation ainsi qu’à la valorisation et à la diffusion des résultats de la recherche.

 

Politologue et historien de formation, le professeur Jean-Pierre Collin a amorcé dans les années 1970 une fructueuse carrière de chercheur et de professeur au Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS. La gestion et la gouvernance métropolitaine, la démocratie municipale et les politiques publiques urbaines étaient au nombre de ses sujets d’étude de prédilection. Il s’était également intéressé aux processus d’urbanisation et aux répercussions de la restructuration urbaine sur les pratiques de la vie quotidienne dans la région métropolitaine de Montréal ainsi que les villes des pays en développement, sans oublier la question de la représentation de la ville et de ses territoires.

 

Combinant ses intérêts de mélomane et d’explorateur de nouvelles cultures, il était à étudier la scène musicale montréalaise émergente et ses relations avec le territoire urbain. Il poursuivait également des recherches sur le rôle de maire en contexte métropolitain et sur l’apolitisme municipal montréalais.

 

Collaborateur hors pair, le professeur Jean-Pierre Collin était très impliqué comme chercheur associé dans l’équipe Métropolisation et Société (MéSo), dans le Groupe de recherche sur l’innovation municipale (GRIM) et dans le Centre de recherche en aménagement et développement de l’Université Laval (CRAD). Il a été aussi responsable du Groupe de travail sur la décentralisation gouvernementale et fiscale de 1991 à 1993 dans le cadre de l’Entente de coopération entre la Ville de Montréal et le centre INRS–Urbanisation.

 

Son expertise a également été sollicitée à maintes reprises. Par exemple, en 1998 et 1999, il a agi à titre de vice-président de la Commission nationale sur les finances et la fiscalité locales qui a donné lieu au rapport Pacte 2000 recommandant de réorganiser les gouvernements locaux afin de mettre fin aux iniquités fiscales existant entre les municipalités. De 2001 à 2003, il a été membre du Groupe conseil de la Commission d’études sur l’amélioration des déplacements entre l’île de Montréal et la Rive-Sud.

 

Auteur de six livres dont un à paraître, le professeur Jean-Pierre Collin a contribué à une quarantaine d’ouvrages collectifs et à la rédaction d’une cinquantaine d’articles scientifiques publiés notamment dans Journal of Urban History, Journal of Policy History, Recherches sociographiques et Urban History Review – Revue d’histoire urbaine. Tout au long de sa prolifique carrière, il a également accordé une grande importance à la formation d’une relève scientifique, notamment à titre de responsable des programmes d’études urbaines. De plus, il s’est aussi illustré en tant que directeur de recherche pour de nombreux nouveaux chercheurs dont plusieurs poursuivent aujourd’hui une carrière de professeur.

 

Merci professeur Collin pour votre leadership scientifique, votre ouverture d’esprit et votre grande générosité. Vous demeurerez une source d’inspiration et un modèle par excellence de professeur et de chercheur qui a su allier recherche et action pour le mieux-être de la société. ♦