Investissement dans le développement de catalyseurs pour piles à combustible

30 mai 2012

( mise à jour : 17 septembre 2020 )


L’équipe du professeur Jean-Pol Dodelet du Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS a développé une nouvelle génération de catalyseurs moléculaires destinés aux piles à combustible. Le gouvernement du Québec vient d’annoncer une importante aide financière à un projet de valorisation technologique qui permettra à l’équipe du professeur Dodelet de poursuivre la mise au point de ces catalyseurs, en collaboration avec l’entreprise québécoise Électrocatalyse Canetique.

« Ce projet est l’aboutissement de plus de 20 ans de recherche fondamentale sur la mise au point de catalyseurs moléculaires à base de fer capables de rivaliser avec le platine pour réduire l’oxygène en pile à combustible. Cela a pris du temps pour trouver comment produire ces catalyseurs en vue d’applications dans le domaine de l’automobile », indique le professeur Jean-Pol Dodelet.

En raison de leurs performances très prometteuses, Éric Proietti et Michel Lefèvre, également co-inventeurs de cette technologie, ont décidé de lancer l’entreprise Électrocatalyse Canetique pour mettre au point des catalyseurs à base de métaux non nobles qui soient efficaces et bon marché pour les piles à combustible pouvant être utilisées comme sources de puissance électrique dans de nombreuses applications.

Pour structurer ce projet de développement, l’INRS et Électrocatalyse Canetique ont bénéficié de l’expertise de MSBi Valorisation, une des quatre sociétés de valorisation des résultats de la recherche universitaire du Québec. Lire le communiqué émis par le MDEIE. ♦

 


Photo © Christian Fleury