La communauté de l’INRS solidaire envers ses étudiantes et étudiants

Publié par Sophie Laberge

12 juin 2020

( mise à jour : 10 octobre 2020 )

Créé au début de la pandémie de la COVID-19, le Fonds d’aide d’urgence pour les étudiantes et les étudiants de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) a été mis en place en mars dernier par la Fondation de l’INRS. Cette dernière, pour qui il s’agissait d’une première campagne de sollicitation, a travaillé étroitement avec l’ensemble de la communauté afin de susciter un élan de solidarité rapide et remarquable. La réponse enthousiaste de la communauté de l’INRS a ainsi permis d’amasser plus de 42 000 $ à ce jour, les dons recueillis allant de 5 $ à 7 500 $. 

Avec l’objectif d’aider les étudiantes et étudiants les plus affectés par la situation, le Fonds vise à soutenir les personnes dont la situation financière était précaire à cause de la pandémie. Jusqu’à présent, une trentaine d’étudiantes et d’étudiants ont reçu des bourses d’urgence de 150 $ à 1 500 $ aux trimestres d’hiver et d’été. 

La communauté de l’INRS solidaire envers ses étudiantes et étudiants, La communauté de l’INRS solidaire envers ses étudiantes et étudiants

Finissante à la maîtrise professionnelle en Sciences de l’eau, Obe Obiang Orphie Ranaud fait partie des étudiantes qui ont bénéficié de cet appui. C’est lors de son stage à l’étranger qu’elle a été affectée par la crise. « L’aide d’urgence m’a énormément aidée, souligne celle qui s’est retrouvée coincée au Maroc avec très peu de ressources. Avec la Covid-19, les frontières ont été fermées, ce qui m’a vraiment déstabilisée. L’aide financière m’a permis de tenir alors que mon séjour se prolongeait malgré moi. De plus, comme j’ai obtenu mon attestation de diplôme en retard, je n’ai pas pu obtenir un permis de travail canadien à temps pour me trouver un emploi ». 

Madame Bessai, étudiante à la maîtrise en études urbaines devait, quant à elle, effectuer son stage d’études au printemps afin d’achever sa maîtrise et se trouver un emploi. Mère monoparentale de trois enfants au primaire, elle a dû mettre tous ses projets sur pause pour s’occuper d’eux. Sans famille au Canada, elle s’est sentie encore plus isolée en confinement : « L’aide du fonds d’urgence m’a permis de me procurer un ordinateur et une imprimante pour moi et pour l’école à la maison de mes enfants. Elle m’a aussi permis de maintenir le cap malgré les moyens financiers qui diminuaient ».Plusieurs diplômées et diplômés de l’INRS se sont sentis interpellés par la situation. « Pour avoir moi-même profité de bourses étudiantes pendant la réalisation de mes projets de recherche, j’ai à cœur le bien-être financier des étudiantes et des étudiants. Je crois qu’il est important d’éviter d’ajouter un stress financier à des gens qui se dévouent à leurs recherches. Je suis très content de savoir que ça a pu aider les étudiantes et étudiants », nous dit le diplômé Dany Roy, spécialiste en procédé et traitement des eaux du Groupe Alphard.

Les quatre syndicats de l’INRS et l’Association des personnes retraitées de l’INRS (APRES-INRS) ont été particulièrement généreux. Le Club social 490 a aussi trouvé une façon ludique de participer à la mobilisation avec son Bingo du confinement, une activité qui a permis de verser 345 $ au Fonds.

La communauté de l’INRS solidaire envers ses étudiantes et étudiants, La communauté de l’INRS solidaire envers ses étudiantes et étudiants

La Fondation de l’INRS tient à remercier sa communauté et rappelle qu’il est toujours possible de donner et de recevoir une bourse, puisque de nombreux étudiantes et étudiants sont encore touchés par la situation exceptionnelle qui persiste.


Volet 1 – revenu minimum : l’INRS soutient, pour un maximum de 1 000 $/mois, les étudiantes et étudiants qui n’obtiennent ni une bourse interne ni un revenu minimum équivalent ; ne peuvent travailler ou trouver un emploi.

Volet 2 – complément de revenu : l’INRS soutient, pour un maximum de 500 $/mois, les étudiantes et étudiants qui démontrent qu’ils n’arrivent pas à remplacer un revenu perdu ou à réduire une dépense supplémentaire.

Votre impact

Douze bourses d’urgence au semestre d’hiver

  • 2 bourses pour le Centre Armand-Frappier Santé Biotechnologie
  • 8 bourses pour le Centre Eau Terre Environnement
  • 2 bourses pour le Centre Énergie Matériaux Télécommunications 
  • 1 bourse pour le Centre Urbanisation Culture Société

Dix-huit bourses d’urgence au semestre d’été

  • 4 bourses pour le Centre Armand-Frappier Santé Biotechnologie
  • 8 bourses pour le Centre Eau Terre Environnement
  • 4 bourses pour le Centre Énergie Matériaux Télécommunications
  • 2 bourses pour le Centre Urbanisation Culture Société 

À propos de la Fondation

Créée en 2020, la Fondation de l’INRS soutient le développement et le rayonnement de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS). Elle suscite des partenariats stratégiques pour appuyer la recherche de pointe et la formation de haut niveau dans les quatre centres de recherche de l’INRS : Eau Terre Environnement, Énergie Matériaux Télécommunications, Armand-Frappier Santé Biotechnologie et Urbanisation Culture Société.