La professeure Carole Lévesque, lauréate du Prix Jean-Michel-Lacroix 2012

5 juin 2012

( mise à jour : 17 septembre 2020 )


La professeure Carole Lévesque du Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS et son collègue Daniel Salée de l’Université de Concordia ont reçu officiellement le Prix Jean-Michel-Lacroix attribué par le Conseil international d’études canadiennes lors de son banquet annuel tenu à Ottawa, le 26 mai 2012. Ce prix vise à souligner la qualité exceptionnelle de leur article publié dans la Revue internationale d’études canadiennes (RIEC). Intitulé « Representing Aboriginal Self-Government and First Nations/StateRelations : Political Agency and the Management of the Boreal Forest in Eeyou Istchee », cet article jette un nouvel éclairage sur les relations entre l’État canadien et les peuples autochtones.

 

Dans cet article paru dans un numéro de la RIEC consacré aux représentations des Premières Nations et des Métis, Carole Lévesque et Daniel Salée examinent le processus politique de reprise de contrôle de la gestion de la forêt boréale par les Cris d’Eeyou Istchee dans la Baie James au cours des trente dernières années. Ils font notamment ressortir comment ces Cris ont réussi à « faire échec à la logique historique de domination à laquelle les peuples autochtones du Canada ont été soumis et à se réapproprier les principaux instruments de leur émancipation collective ». L’article propose une nouvelle façon d’analyser les choix politiques des peuples autochtones, en prenant en compte ce qu’ils représentent pour leurs communautés. Lire l’article (format PDF).

 

Félicitations à la professeure Carole Lévesque! ♦