La stratégie Web 2.0 de l’INRS récompensée

1 septembre 2011

( mise à jour : 31 août 2020 )

Dans l’ordre habituel : M. Daniel Coderre, directeur général de l’INRS, et Mmes Gisèle Bolduc, conseillère en communication, Hélène Simard, édimestre, Julie Martineau, directrice du Service des communications et des affaires publiques de l’INRS, et Sylvie Beauchamp, présidente de l’Université du Québec


Réussir à la fois une refonte majeure du site Web de l’INRS et le déploiement d’une stratégie Web globale selon une approche Web 2.0 est une réalisation remarquable qui a valu le Prix d’excellence en gestion 2011 de l’Université du Québec (volet réalisation) à madame Julie Martineau, directrice du Service des communications et des affaires publiques de l’INRS, et à son équipe de travail. En tirant parti de la puissance du Web et des médias sociaux, ce projet d’envergure, qui s’est échelonné sur 18 mois, a permis d’accroître de manière significative la visibilité de l’INRS auprès de ses différents publics internes et externes.

 

Le défi était de taille, puisqu’il fallait combiner cinq sites Web différents – celui des quatre centres de recherche de l’INRS et de son siège social – en un seul site cohérent tout en reflétant les particularités de chacun des centres. Très tôt dans le projet, madame Martineau a fait valoir l’importance de développer une stratégie Web globale selon une approche Web 2.0. Cette approche rejoint plusieurs objectifs. Elle permet de générer régulièrement et facilement de nouveaux contenus de façon à rendre le site Web de l’INRS intéressant, mais aussi pertinent pour les internautes. Elle permet également de rejoindre plus efficacement les publics cibles de l’INRS, en particulier les étudiants. De plus, elle permet d’améliorer de façon importante le référencement du site Web de l’INRS sur les moteurs de recherche.

 

Faisant appel à Drupal, un outil de gestion de contenu (CMS) en architecture ouverte (open source), le nouveau site Web de l’INRS permet à quelque 200 personnes à l’INRS de contribuer à son contenu. Ainsi, tous les professeurs de l’INRS ont accès à leur fiche Web 2.0. Les contributeurs de contenus dans les centres peuvent également mettre à jour les pages les concernant et alimenter les sections « Actualités », « Évènements » et « Dans les médias » du site.

 

Comme autre élément clé de cette stratégie Web globale, le magazine de vulgarisation scientifique Planète INRS publié annuellement a été refondu en un magazine électronique ou webzine publié tous les mois sur le Web et diffusé par liste de distribution courriel à quelque 3 000 personnes. Le webzine présente quatre nouvelles histoires de science, de même que les faits saillants des dernières semaines et les événements à surveiller. Enfin, la communauté, tant à l’interne qu’à l’externe est invitée à interagir sur le webzine et les nouveaux comptes des médias sociaux de l’INRS : Facebook, Twitter, YouTube, Flickr, LinkedIn.

 

Cette stratégie Web globale a eu des retombées importantes au chapitre du référencement sur les moteurs de recherche. Ceux-ci sont devenus la première source de trafic sur le site Web de l’INRS, devant le référencement direct. Les nouvelles visites sont passées de 37 % à 48 % et le temps moyen de celles-ci a augmenté de 50 %.

 

« Je me réjouis de cette reconnaissance que je partage non seulement avec mon équipe, mais aussi avec toute la communauté de l’INRS. Nous venons de vivre une véritable révolution numérique à l’INRS. Je salue l’audace de la direction qui a endossé ma vision du web participatif. Je remercie nos professeurs, les directions de centres et de services de même que les contributeurs de contenus dans les centres d’avoir répondu à notre invitation d’y participer », déclare madame Martineau.

 

« Depuis son arrivée à l’INRS, madame Julie Martineau a démontré un leadership remarquable et de grandes qualités de gestionnaire. Grâce à sa détermination, son sens de l’écoute et ses talents de communicatrice, elle a réussi à rassembler l’ensemble de notre communauté universitaire autour de ce projet d’envergure et a su concilier efficacement les impératifs budgétaires et les considérations technologiques. La contribution de madame Julie Martineau  et de son équipe représente sans conteste une réalisation déterminante pour le rayonnement de notre université », souligne le directeur général de l’INRS, monsieur Daniel Coderre.

 


Photo (principale) © Jocelyn Bernier / Focus 1

Photo (mortaise) © Christian Fleury