Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 253 055 $ à l’INRS

28 juin 2011

( mise à jour : 31 août 2020 )

LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC ACCORDE UNE AIDE FINANCIÈRE DE 253 055 $ À L’INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (INRS) POUR UN PROJET DE RECHERCHE INTERNATIONAL

 


Laval, 28 juin. — Le député de Chomedey, Guy Ouellette, annonce, au nom du ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Clément Gignac, l’attribution d’une somme de 253 055 $ à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) pour des projets internationaux réalisés à Laval. Ceux-ci font partie des 40 nouveaux projets internationaux de recherche financés à hauteur de 6 978 000 $ par le gouvernement du Québec en collaboration avec le milieu de la recherche et des partenaires internationaux, sur une période de trois ans.

« La ville de Laval profite d’un rayonnement international grâce au Centre INRS–Institut Armand-Frappier. En attribuant ainsi ces sommes, le gouvernement du Québec démontre sa volonté de faire du Québec un endroit de prédilection pour la recherche, avec un bassin de chercheurs de calibre mondial », a indiqué le député Guy Ouellette.

Des pôles de recherche et d’innovation d’envergure se sont développés dans des domaines stratégiques, ce qui a permis de générer des quantités importantes de chercheurs dans des secteurs d’innovation clés. Grâce à un parc d’infrastructures de recherche de calibre mondial, le Québec peut se tailler une place enviable sur le plan international.
« Nous avons la chance d’avoir une communauté scientifique ouverte sur le monde et intégrée aux principaux réseaux de recherche internationaux. Depuis longtemps, les chercheurs québécois collaborent entre eux et avec les chercheurs étrangers afin de faire progresser la science. Le gouvernement est fier de soutenir la réalisation de tels projets de recherche qui contribuent à renforcer notre leadership scientifique et à faire rayonner le Québec sur la scène internationale », a déclaré le ministre Clément Gignac.

Le soutien financier permettra de réaliser deux projets de recherche en collaboration internationale avec l’Italie, les États-Unis, le Brésil et le Royaume-Uni. Les domaines de la sécurité alimentaire et de la santé sont visés par ces projets.

Plus précisément, les projets auront pour objet :

• La mise au point de tests pour le dépistage et la présence de bactéries alimentaires sur les surfaces de travail dans le domaine de la sécurité alimentaire. Ce projet sera réalisé par la professeure Monique Lacroix.

 

 

 

 

• La recherche sur le rôle de l’infection au virus du papillome humain (VPH) dans les cancers des voies aérodigestives supérieures. Ce projet sera réalisé par les professeures Belinda Nicolau et Marie-Claude Rousseau.

 

 

 

 

 

 

 

L’INRS est une université de recherche et de formation aux 2e et 3e cycles. Se situant dans le peloton de tête des universités canadiennes pour son intensité en recherche, l’INRS rassemble 150 professeurs-chercheurs, plus de 600 étudiants et 100 stagiaires postdoctoraux répartis dans quatre centres situés à Montréal, à Québec, à Laval et à Varennes. Actives en recherche fondamentale, qui est essentielle à l’avancement de la science au Québec, et sur l’échiquier international, les équipes de recherche de l’INRS jouent un rôle clé dans l’élaboration de solutions concrètes aux préoccupations de notre société.

« L’INRS est très heureux du soutien financier attribué par le gouvernement du Québec à ces projets de recherche internationaux. Je tiens à souligner l’excellence de nos chercheurs et les importantes retombées socio-économiques qu’engendreront nos projets au Québec », a souligné le directeur général de l’INRS, Daniel Coderre.

À propos du Programme de soutien à la recherche, volet « Soutien à des initiatives internationales de recherche et d’innovation » (PSR-SIIRI)
L’aide financière de 253 055 $ provient du programme PSR-SIIRI, qui est lié à la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation (SQRI) 2010-2013. Ce programme vise à accroître les partenariats internationaux en soutenant des projets ou des initiatives internationales stratégiques des milieux de la recherche et de l’innovation. Il s’adresse à des entreprises, aux établissements de recherche publics ou aux réseaux et consortiums internationaux ainsi qu’aux organismes à but non lucratif intervenant dans les différents secteurs de la recherche, de l’innovation et de la diffusion de la science et de la technologie.

À propos de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation (SQRI) 2010-2013
Intitulée Mobiliser, Innover, Prospérer, l’actualisation de la SQRI vise notamment à renforcer le leadership scientifique québécois. Elle contribuera aussi à accélérer l’innovation, la création de produits et la mobilisation pour mieux positionner les entreprises québécoises sur les marchés porteurs. Elle engage résolument le Québec sur la voie de l’économie verte, l’économie de demain.

En incluant la SQRI 2007-2010, plus de 2,3 milliards de dollars auront été injectés pour un effort total du gouvernement du Québec d’environ 11,5 milliards de dollars, ce qui comprend les crédits d’impôt et les budgets de base des ministères.

Pour consulter la SQRI 2010-2013, visiter la page Web www.mdeie.gouv.qc.ca/sqri.

Pour plus de renseignements sur les programmes et les services du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, consulter le nouveau site Web, plus complet, plus facile et plus efficace, le www.mdeie.gouv.qc.ca.

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, s’inscrire au fil RSS suivant : www.mdeie.gouv.qc.ca/rss.

 

Source : Communiqué émis par le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE)