Le LAMROC parmi les 100 meilleures innovations du secteur minier

6 décembre 2011

( mise à jour : 31 août 2020 )


Le 1er décembre 2011, Minalliance lançait un livre portant sur 100 innovations qui ont marqué l’industrie minérale au cours des 10 dernières années, en particulier au Québec. Ce document révèle des facettes parfois méconnues d’une industrie étroitement associée à un grand nombre d’avancées technologiques dans plusieurs domaines d’expertise scientifique.

Ainsi, par exemple, les technologies de télédétection à la base de systèmes de géolocalisation comme Google Earth ont d’abord été mises au point dans le secteur des ressources naturelles afin de mieux soutenir les activités de repérage de sites potentiels d’exploitation. Autre exemple, l’analyseur portable des minéraux mis au point par l’industrie et utilisé en exploration a servi par la suite dans le domaine environnemental pour l’analyse de la composition et de la dangerosité de divers matériaux.

L’innovation no 26 n’est autre que le Laboratoire mobile d’analyses multiparamètres des carottes de forages (LAMROC) du professeur Pierre-Simon Ross, du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS. Cet équipement sert à déterminer les caractéristiques physiques, minéralogiques et chimiques des roches et des minerais. Il est contenu dans une remorque qui se rend aux sites d’entreposage des carottes en région minière. La caractérisation est semi-automatisée et permet des mesures à haute résolution spatiale.

La recension de Minalliance est le fruit d’un travail de recherche et de synthèse sous la direction de Michel Jébrak, professeur au Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’UQAM.

Minalliance est un regroupement constitué de l’Association de l’exploration minière du Québec (AEMQ) et de l’Association minière du Québec (AMQ), de compagnies d’exploration, d’exploitation et de services, d’équipementiers et d’institutions financières. Minalliance a pour mandat de mieux faire connaître l’industrie minérale auprès du grand public et de faire valoir sa contribution au développement du Québec et de ses régions.

 

Pour en savoir plus: 100 innovations dans le secteur minier (11,3M)