Les chercheurs José Azaña et Roberto Morandotti lauréats du prix Brockhouse du Canada

Publié par Audrey-Maude Vézina

10 novembre 2020

( mise à jour : 16 novembre 2020 )

Les travaux des professeurs José Azaña et Roberto Morandotti dans le domaine de l’informatique traditionnelle ont donné lieu à une série d’innovations acclamées qui permettent de remplacer les composantes informatiques électroniques par des équivalents optiques.

Les professeurs José Azaña et Roberto Morandotti. Crédit CRSNG-NSERC – Sylvie Li


L’Institut national de la recherche scientifique (INRS) est fier d’annoncer que les professeurs José Azaña et Roberto Morandotti sont lauréats du prestigieux prix Brockhouse du Canada pour la recherche interdisciplinaire en sciences et en génie. Cette distinction, décernée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), vise à reconnaître l’excellence des réalisations d’équipes de recherche canadiennes, provenant de différentes disciplines, qui ont uni leur expertise et leurs efforts pour apporter une contribution importante dans les domaines des sciences naturelles ou du génie au cours des six dernières années.

« Nous sommes très fiers de recevoir ce prix considéré comme l’une des plus prestigieuses distinctions pour le travail scientifique au Canada. Il est particulièrement important pour nous, car il reconnaît un effort soutenu de collaboration et d’interdisciplinarité entre nos deux groupes de recherche à l’INRS et du Centre Énergie Matériaux Télécommunications depuis 15 ans », soulignent les deux chercheurs.

Le professeur Azaña, spécialiste des télécommunications par fibre optique et de la photonique ultrarapide, est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en traitement des signaux photoniques ultrarapides. De son côté, le professeur Morandotti se spécialise en optique non linéaire et en micro et nanofabrication de structures pour la photonique. Il est également titulaire de la Chaire de recherche du Canada en photonique intelligente. Les deux chercheurs sont cofondateurs du Laboratoire de manipulation ultrarapide de faisceaux lumineux.

« Cet effort commun a permis de franchir des étapes clés vers le développement de systèmes pratiques et efficaces de calcul et de traitement de l’information basés sur les ondes lumineuses, y compris des plateformes classiques et quantiques ayant des capacités supérieures à celles des systèmes actuels. Nous croyons que notre collaboration aidera à résoudre des problèmes d’une importance capitale pour la société au Québec, au Canada et à l’échelle mondiale. Cela pourrait permettre, par exemple, d’accélérer la recherche de nouveaux médicaments et traitements, de nouveaux matériaux aux propriétés inédites ou encore le développement de réseaux de télécommunication plus verts et plus rapides », ajoutent-ils.

« Nous sommes fiers que deux de nos professeurs, réunissant deux champs d’expertise, reçoivent le prix Brockhouse du CRSNG cette année. C’est une reconnaissance significative de l’interdisciplinarité qui caractérise l’INRS et qui permet de faire avancer les connaissances », souligne Pascale Champagne, la directrice scientifique de l’INRS et récipiendaire du prix Brockhouse en 2019.

Félicitations à nos deux professeurs !