L’étudiante Mengyang Fan remporte le prix Relève étoile Louis-Berlinguet

26 novembre 2020 | Audrey-Maude Vézina

Mise à jour : 27 novembre 2020

La doctorante Mengyang Fan est lauréate du prix Relève étoile Louis-Berlinguet – novembre 2020 décerné par le Fonds de recherche – Nature et technologies.

La doctorante Mengyang Fan

Ce prix, qui reconnaît l’excellence de la recherche, a été remis à la doctorante pour ses travaux sur la fixation du carbone pour contrer l’augmentation des émissions de CO2 dues aux activités humaines. « Nous cherchons un moyen de convertir le CO2 en formate, un produit à valeur marchande élevée, grâce à un processus électrochimique. Celui-ci est particulièrement intéressant lorsqu’il est combiné à des sources d’énergie verte, comme l’hydroélectricité, ou à des sources intermittentes, comme l’énergie solaire et éolienne », explique l’étudiante sous la direction du professeur Daniel Guay du Centre Énergie Matériaux Télécommunications.


Nouveau catalyseur à base de métal non noble

L’objectif de sa recherche est donc de développer un catalyseur à base de métal non noble, très actif pour la réduction électrochimique du CO2 et très sélectif pour le formate. « Nous avons conçu des électrodes 3D poreuses à base de nanodendrites de bismuth qui affichent une efficacité d’électro-réduction du CO2 de 98 %. De plus, avec ces matériaux 3D, le taux de production du formate est très élevé, suffisamment pour envisager leur utilisation dans un processus industriel », rapporte-t-elle. « Mengyang a fait un travail absolument remarquable en montrant qu’on peut utiliser la molécule de CO2 pour stocker de l’énergie en la convertissant en produit à valeur ajoutée », souligne le professeur Guay. 

Dans un avenir proche, la doctorante et ses collègues espèrent travailler plus étroitement avec un partenaire industriel pour étudier comment leurs découvertes peuvent être traduites en une technologie qui aidera non seulement à fixer le CO2, mais aussi à générer de la croissance économique.

« Je suis très heureuse d’accepter ce prix en mon nom et au nom de tous mes collègues de l’INRS qui me soutiennent quotidiennement dans mes travaux de recherche, confie Mengyang Fan. Je suis convaincue que la science a un rôle majeur à jouer dans la réduction de l’incidence des émissions de CO2 sur l’environnement, et c’est à cette tâche que je veux consacrer ma carrière scientifique. »

Sa publication primée, intitulée « Uncovering the Nature of Electroactive Sites in Nano Architectured Dendritic Bi for Highly Efficient CO2 Electroreduction to Formate », est parue en octobre dans le journal Applied Catalysis B : Environmental de Science Direct.