L’INRS adopte la rédaction inclusive dans ses communications

15 mars 2021 | Sophie Laberge

Mise à jour : 15 mars 2021

Afin de promouvoir un milieu de vie équitable, diversifié et inclusif, l’INRS actualise ses pratiques de communication et offre à sa communauté un guide de rédaction inclusive.

Dans son plan stratégique, l’INRS s’est engagé à promouvoir un milieu de vie équitable, diversifié et inclusif. C’est avec fierté qu’il présente Inclusivement vôtres ! Guide de rédaction inclusive afin de répondre à cet objectif et d’intensifier le sentiment d’appartenance de toute sa communauté, sans discrimination. Disponible en ligne sur le site Web de l’INRS et en version PDF, ce guide propose différents procédés de rédaction, de même que des exemples de formulations neutres adaptées au milieu universitaire.

« La société change et, aujourd’hui plus que jamais au Québec, l’inclusion est une valeur prépondérante à laquelle l’INRS adhère résolument. Notre engagement à utiliser et à promouvoir un langage non sexiste est une étape vers l’adoption de communications qui représentent et incluent toutes les personnes, et ce, dans l’ensemble de nos outils, y compris les plans de cours et les documents administratifs ou promotionnels. Ce guide est l’un des moyens de faire partie de cette société en évolution et de répondre aux objectifs de notre plan stratégique. »

Luc-Alain Giraldeau, directeur général de l’INRS.

La rédaction inclusive

Depuis plusieurs années, la notion de genre évolue dans notre société. Il importe donc de s’adapter à ces nouvelles réalités et que la langue reflète cette évolution en représentant chaque personne. Afin d’assurer cette représentativité et d’uniformiser les communications de l’INRS, plusieurs procédés rédactionnels peuvent être utilisés. Certains permettent d’éviter complètement les marques de genre féminin et masculin; on parle alors de rédaction inclusive.

Selon l’Office québécois de la langue française (OQLF), la rédaction inclusive « consiste à éviter les genres grammaticaux masculin et féminin en ce qui concerne les personnes, sans toutefois faire appel à des néologismes, au contraire de la rédaction non binaire. » Elle inclut donc toutes les identités de genre et cherche à éviter toute discrimination dans les écrits.

L’INRS privilégie l’emploi de la rédaction inclusive dans ses communications et dans ses outils internes et externes : plans de cours, sites Web, courriels, conventions collectives et autres documents institutionnels, offres d’emploi, formulaires, discours, etc.  Inclusivement vôtres ! Guide de rédaction inclusive présente les principes généraux de la rédaction inclusive, des procédés de rédaction neutre et de féminisation ainsi qu’une liste d’outils et de références pour en savoir plus sur le sujet.

À propos de la diversité, de l’équité et de l’inclusion à l’INRS