L’INRS signe une entente sur la mobilité étudiante avec une université japonaise

5 octobre 2016

( mise à jour : 17 septembre 2020 )


L’INRS vient de signer un protocole d’entente avec l’Université d’Okayama visant à encourager et à favoriser la mobilité étudiante entre les deux institutions. Cette entente d’une durée de cinq ans permettra aux étudiants d’effectuer des stages dans les laboratoires de recherche et de collaborer à des projets réalisés conjointement par des professeurs de ces deux universités. Elle a été signée par le 28 septembre 2016 lors de la visite d’une délégation de chercheurs de l’INRS au Japon.

 
Cette entente fait suite à l’entente de coopération scientifique intervenue entre l’INRS et l’Université d’Okayama au début de l’année 2016. Par cet accord-cadre, les deux universités ont exprimé leur volonté ferme d’établir des collaborations scientifiques et d’enseignement dans des domaines d’intérêt mutuel. 
 
« Les activités de recherche en collaboration entre l’INRS et l’Université d’Okayama permettent de développer des nouveaux matériaux et des procédés dans divers champs d’application comme la santé, l’environnement et, plus spécifiquement, l’eau. L’excellence des équipes actives permettra de lancer de nouvelles avenues dans des domaines clés comme le cancer, la découverte de médicaments, l’imagerie médicale, l’énergie, les transports et la décontamination des eaux. Cette internationalisation de la recherche est le résultat d’efforts soutenus consentis par les professeurs de plusieurs centres de recherche de l’INRS », soutient le recteur par intérim de l’INRS, monsieur Claude Arbour.
 
Rappelons que l’INRS avait accueilli, il y a un peu moins d’un an, une délégation japonaise qui a participé à deux ateliers scientifiques qui ont permis de mettre de l’avant des mesures pour consolider cette nouvelle collaboration universitaire.