L’Université INRS : Première au Québec et deuxième au Canada pour son intensité

3 novembre 2010

( mise à jour : 31 août 2020 )


Pour une quatrième année consécutive, l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) se classe 1re université québécoise pour son intensité de recherche (subventions par professeur) et 2e au Canada, selon les plus récentes données publiées par Research Infosource Inc.

Selon le palmarès 2010 de cet organisme qui fait état de la performance en recherche des universités canadiennes, l’INRS a conservé son 1er rang au Québec avec une moyenne de 331 100 $ en subventions par professeur. En récoltant près de 52 millions de dollars en subventions de recherche pour l’année 2009, l’INRS s’est classé à nouveau au 24e rang des universités canadiennes pour l’ensemble des subventions obtenues des organismes fédéraux et provinciaux, de même que des contrats provenant du secteur privé.

« Nous sommes particulièrement fiers de cette performance en recherche. Ces résultats témoignent de la qualité des expertises de nos professeurs-chercheurs et de leurs équipes. Ils montrent la pertinence des recherches menées à l’INRS dans le domaine de la santé, de l’environnement, de l’énergie, des nanotechnologies, des télécommunications et des sciences sociales », se réjouit le directeur général de l’INRS, monsieur Daniel Coderre.