Mieux comprendre les barrières à l’emploi des jeunes au Canada pour mieux agir

24 janvier 2017

( mise à jour : 17 septembre 2020 )

L’INRS sera l’hôte de la table ronde « Barrières à l’emploi des jeunes : zones grises dans la connaissance et enjeux émergents », organisée par le Groupe d’experts sur l’emploi chez les jeunes et l’Observatoire Jeunes et Société, le 27 janvier 2017 à Québec. Cet évènement est le seul à réunir uniquement des chercheurs universitaires canadiens parmi les neufs tables rondes présentées dans le cadre de la vaste consultation pancanadienne sur les obstacles à l’emploi des jeunes Canadiens. « L’objectif de cette journée est de développer une réflexion riche et porteuse sur les difficultés rencontrées par les jeunes et d’examiner aussi les pratiques novatrices mises de l’avant par les gouvernements, les ONG et les employeurs », précise la professeure María Eugenia Longo de l’INRS, l’actuelle directrice de l’Observatoire Jeunes et Société et seule universitaire à faire partie de ce groupe d’experts
 
Emploi des jeunes et ses multiples facettes
Des chercheurs reconnus pour leurs expertises partageront les résultats les plus récents de leurs recherches et leurs réflexions sur les barrières à l’emploi des jeunes. Ils sont aussi invités à imaginer et à proposer des solutions pour améliorer leurs possibilités d’emploi. Un vaste éventail de sujets seront abordés lors de cette journée, allant de l’usage du numérique dans la recherche d’emploi à la surqualification ou à l’absence de diplôme, en passant par les problèmes de santé mentale, la perception des employeurs, la conciliation travail-études-famille, sans oublier le travail atypique, les jeunes précaires, migrants, ruraux ou autochtones. 
 
Un bulletin spécial de l’Observatoire Jeunes et Société en préparation 
Les courts articles produits par les participants de cette table ronde feront l’objet du prochain bulletin de l’Observatoire Jeunes et Société. Certains cibleront et approfondiront certaines barrières à l’emploi et leurs impacts sur la vie des jeunes. D’autres mettront de l’avant des pratiques novatrices en matière d’insertion et d’intégration en emploi. 
« Ces textes constitueront des contributions directes à la réflexion du Groupe d’experts sur l’emploi chez les jeunes qui coordonne la consultation nationale. Ce bulletin pourrait aussi constituer un premier levier pour l’émergence d’un réseau national de chercheurs et d’experts sur l’emploi des jeunes au Canada », soutient la professeure Longo. 
 
À propos du Groupe d’experts sur l’emploi chez les jeunes 
Créé en octobre 2016 par le gouvernement fédéral, le Groupe d’experts sur l’emploi chez les jeunes vise à comprendre les difficultés que doivent surmonter les jeunes pour trouver et conserver un emploi et à explorer des avenues qui aideront les jeunes à intégrer le marché du travail. À cette fin, ses membres inviteront des jeunes de tout le pays, ainsi que des représentants des gouvernements provinciaux et territoriaux, de collectivités rurales et éloignées, de groupes autochtones, d’entreprises et d’employeurs, de syndicats, d’organismes sans but lucratif, de groupes de réflexion et du milieu universitaire, à exprimer leur opinion. Ils ont d’ailleurs produit un rapport préliminaire sur les réalités vécues par les jeunes qui est disponible en ligne. 
 
À propos de l’Observatoire Jeunes et Société
L’Observatoire Jeunes et Société regroupe plus de soixante chercheurs du Québec, du Canada et d’ailleurs, surtout francophones, qui s’intéressent à la jeunesse. Ceux-ci contribuent au développement de connaissances afin de mieux connaître et analyser la jeunesse, tant d’un point de vue transversal que longitudinal et comparatif, tant à l’échelle nationale qu’internationale, dans le but de mieux comprendre la société contemporaine, notamment québécoise, et la manière dont elle évolue. Leurs recherches s’inscrivent dans quatre grands axes : travail et insertion professionnelle; mobilité, diversité et identités; relations et réseaux personnels; valeurs, pratiques sociales et culturelles.