Nouvel honneur chinois pour le professeur Federico Rosei de l’INRS

27 avril 2016

( mise à jour : 17 septembre 2020 )


Reconnu à l’échelle internationale pour ses recherches dans le domaine des nanomatériaux organiques et inorganiques, le professeur Federico Rosei, présentement directeur du Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS, a reçu la plus haute distinction de l’Institut de technologie de Harbin, qui lui confère le titre de professeur honoraire. Cette université, qui se classe parmi les meilleures en Chine, est renommée pour son enseignement et ses recherches en technologie, particulièrement dans le domaine aérospatial. En lui attribuant ce prestigieux titre, l’Institut de technologie de Harbin signale son intérêt à collaborer avec le professeur Rosei, et par extension avec plusieurs collègues de son centre, particulièrement dans les domaines des matériaux avancés et des énergies renouvelables.

 
Cette reconnaissance témoigne une nouvelle fois de la réputation internationale enviable du professeur Rosei, particulièrement en Chine. Le titulaire de la Chaire de l’UNESCO sur les matériaux et les technologies pour la conversion, l’économie et le stockage de l’énergie (MATECSS) a été accueilli notamment comme membre honoraire au sein de la Société chinoise de chimie. De plus, le gouvernement chinois lui a décerné le prestigieux Chang-Jiang Scholars Award remis à des chercheurs réputés à l’international.
 
À propos de l’Institut de technologie de Harbin
Fondé en 1920, l’Institut de technologie de Harbin (ITH) est une université qui figure les meilleures en ingénierie dans le monde. L’ITH mène des recherches de pointe en science spatiale et dans les technologies de défense. Il se démarque notamment par ses programmes de recherche en astronautique qui sont sans égal en Chine, ce qui en fait une des rares universités dans le monde à avoir conçu, construit et lancé ses propres satellites. De plus, ses chercheurs ont largement contribué à la réussite de la série des vaisseaux spatiaux Shenzhou et des engins Kuaizhou. Les réalisations en science et en génie de l’ITH ont été reconnues par l’Union astronomique internationale qui a nommé une planète mineure en son honneur.