Sandra Breux dirigera le réseau Villes Régions Monde

9 janvier 2019

( mise à jour : 17 septembre 2020 )

Sandra Breux, professeure en études urbaines à l’INRS,  devient la directrice scientifique du réseau Villes Régions Monde (VRM).   

Lors de sa nomination, le 19 décembre dernier, le Comité de VRM a souligné la grande qualité de son dossier de candidature et l’adéquation de ses compétences avec les exigences du poste. Sandra Breux est une chercheure chevronnée et le comité s’est positionné unanimement en faveur de sa nomination.   

Membre du regroupement depuis 2008, elle détient un doctorat en géographie ainsi qu’une maîtrise en science politique. Ses recherches se concentrent tant sur la démocratie représentative municipale au Québec et au Canada, que sur le rôle du territoire sur les comportements individuels. Elle s’intéresse également aux notions de projet urbain et de ville intelligente.  

Sandra Breux

La nouvelle directrice s’engage à diriger le réseau jusqu’au terme du financement actuel (2014-2020) et conduira le renouvellement de la prochaine demande de subvention prévu pour l’automne 2019. Elle remplace Claire Poitras, aussi professeure en études urbaines à l’INRS, qui a occupait le poste depuis juin 2010.

Le Comité de direction du réseau a tenu à remercier Mme Poitras pour le travail accompli au cours des huit dernières années et souligne sa contribution exceptionnelle au rayonnement des études urbaines au Québec et à l’étranger. Elle poursuivra ses activités de recherche et d’enseignement à l’INRS.  

Regroupement stratégique financé par le Fonds de recherche Québec – Société et Culture (FRQ-SC), VRM prend appui sur quatre établissements universitaires : l’INRS, l’Université de Montréal, l’Université du Québec à Montréal et l’Université Laval. L’équipe rassemble une soixantaine de chercheurs québécois et une quinzaine de collaborateurs des milieux de pratique autour de questions liées à  l’organisation du territoire et du développement, à l’aménagement, à l’environnement, à la gestion du secteur local et aux nouveaux enjeux urbains. Plus spécifiquement, VRM est voué à l’animation, à la diffusion et à la valorisation de la recherche sur les enjeux urbains. ♦