Sarah Wallace remporte l’un des deux prix Maria Colavecchia-Pfuetzner

Publié par Gisèle Bolduc

13 juin 2018

( mise à jour : 11 octobre 2020 )

La doctorante en sciences de l’eau de l’INRS Sarah Wallace a reçu un des deux prix Maria Colavecchia-Pfuetzner pour sa présentation orale An ‘omics perspective on the sublethal effects in the Western clawed frog exposed to a naphthalene sulfonic acid lors de la 23e conférence du Chapitre laurentien de la Société environnementale et de chimie (SETAC), qui s’est tenue à l’Université Queen’s le 8 juin 2018.

Sa présentation met en lumière les recherches qu’elle entreprend au sein de l’équipe de la professeure Valérie Langlois. La lauréate cherche à documenter la toxicité des naphalene sulfonic acids (NSA) chez les amphibiens comme les grenouilles. On connaît peu les effets de ces substances chimiques qui agissent comme dispersants et qui sont des composants des lubrifiants industriels, des inhibiteurs de corrosion et des carburéacteurs commerciaux, notamment sur le développement des organismes aquatiques ainsi que la prévalence des malformations et de la mortalité. Les résultats obtenus aideront à mieux gérer ces produits chimiques.   

Créé en mémoire de la jeune chercheuse ontarienne Maria Colavecchia-Pfuetzner, ce prix est accompagné d’une bourse qui permettra à Sarah d’assister au congrès annuel de la SETAC qui aura lieu à Sacramento en Californie du 4 au 8 novembre 2018 sous le thème Bridging Divides Between Environmental Stewarship and Economic Development.   

Toutes nos félicitations Sarah pour ce prix en toxicologie et bon voyage sur la Côte Ouest! ♦