Stephen Dugdale conçoit un outil pour protéger les saumons atlantiques

28 novembre 2014

( mise à jour : 17 septembre 2020 )

De gauche à droite : Rob Anan, chef de la direction et directeur scientifique de Mitacs par intérim; l’honorable Chris Alexander, ministre de Citoyenneté et Immigration Canada; Stephen Dudgale, lauréat du Prix Mitacs pour innovation exceptionnelle; Josée Charest, directrice du Service à la recherche et à la valorisation de l’INRS; et Philippe-Edwin Bélanger, directeur du Service des études supérieures et postdoctorales de l’INRS.

 


Le doctorant Stephen Dugdale du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS a reçu un prestigieux Prix Mitacs. Il a été récompensé pour une innovation exceptionnelle qui contribue aux efforts de conservation des poissons de la famille des salmonidés. Le logiciel d’imagerie aérienne qu’il a développé lors d’un stage chez Confluence Aquatic Ecosystems permet d’étudier les effets de la température de l’eau sur les populations de poissons à risque dans un contexte de changements climatiques. Le ministre de Citoyenneté et Immigration Canada, l’honorable Chris Alexander, qui lui a remis ce prix lors d’une cérémonie tenue le 18 novembre à Ottawa, a souligné le parcours exceptionnel de ce jeune Britannique venu étudier en français au Québec. Il est d’ailleurs le seul lauréat provenant d’un établissement universitaire québécois cette année.

 

Étudiant au doctorat en sciences de la Terre dans l’équipe du professeur Normand Bergeron, Stephen Dugdale a fait preuve de créativité et d’ingéniosité tout au long de ses six mois de stage de recherche. À l’aide d’une caméra infrarouge fixée sur un hélicoptère, il a cartographié l’habitat de la population de saumons et des surfaces d’eau froide sur plus de 800 km du bassin de la rivière Restigouche. Par la suite, le logiciel qu’il a mis au point utilise les images à haute résolution pour comprendre les caractéristiques de l’habitat de la rivière. Cette connaissance est essentielle pour mieux protéger les saumons présents dans les rivières à température élevée et ainsi soutenir la pêche récréative et commerciale. De plus, les données recueillies lors du stage ont servi à documenter un aspect de sa thèse sur la variabilité spatiotemporelle des unités d’eau froide dans les rivières au saumon et son effet sur les poissons.

 

Réalisée dans le cadre du programme de stages Accélération Québec – FRQNT-MITACS et en collaboration avec Confluence, cette recherche a permis de mettre au point des outils performants pour surveiller les systèmes fluviaux et qui pourront être commercialisés et utilisés à l’échelle mondiale.

 

« Ce prix Mitacs est une reconnaissance qui met l’accent sur l’importance de développer des liens avec les organismes locaux et de profiter de leurs expertises afin de réaliser des projets scientifiques à valeur ajoutée », affirme Stephen Dugdale. Il amorce des recherches postdoctorales sur la modélisation des patrons de température dans le fleuve Saint-Jean au Canadian Rivers Institute de l’Université du Nouveau-Brunswick, sous la codirection du professeur André St-Hilaire de l’INRS.

 

Félicitations à ce jeune chercheur qui a réussi à concilier avec succès théorie et pratique! 

 

 

Photo et vidéo : © Mitacs