Terrains vagues, une plateforme ouverte et participative

9 février 2016

( mise à jour : 17 septembre 2020 )


Né d’une initiative étudiante, le projet Terrains vagues se veut une plateforme permettant aux étudiants de cycles supérieurs en études urbaines de l’INRS et de l’UQAM d’aborder des sujets peu ou pas explorés dans le cadre de leurs programmes d’études. Il propose des évènements scientifiques et ludiques qui favorisent autant la réflexion et l’acquisition de connaissances que le réseautage et la rencontre. Avec sa première programmation d’activités invitant à penser l’urbain autrement, Terrains vagues a fait une large place aux pratiques artistiques et à l’engagement sociopolitique. 

 

Série sur les mouvements migratoires

 

L’équipe de Terrains vagues a organisé par exemple une série de trois projections-conférences sur les mouvements migratoires de refuge et d’exil contemporains. La série s’intéresse plus spécifiquement aux populations provenant de la Syrie. La dernière projection aura lieu le 11 février 2016 sous le thème « Stratégies de subsistance entre formel et informel ». À cette occasion, la présentation du documentaire Water coréalisé par Yahya Al-Abdullah et Max Harwood sera suivie d’une discussion sur les dynamiques formelles –informelles à la base des transformations sociales au Nord comme au Sud à laquelle prendra part la professeure Julie-Anne Boudreau du Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS. 
 

Lancement et vente-exposition d’œuvres

 

Le 10 février, Terrains vagues et l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) feront le lancement de la bande dessinée Salima d’Alep à Joliette du bédéiste Francis Desharnais au Centre Urbanisation Culture Société. Ce lancement est présenté dans le cadre de la Semaine du développement international.
 
Enfin, une vente-exposition d’œuvres des projets Syrian Eyes of the World et Art for Syria au profit de La maison de la Syrie est en cours à la bibliothèque du Centre Urbanisation Culture Société jusqu’au 19 février 2016. Cette exposition présenteune vision plurielle et réappropriée de Syriennes et de Syriens de par le monde.

 
La nouvelle programmation de Terrains vagues sera bientôt disponible. À suivre…