Trois doctorantes en sciences de l’eau se démarquent à Gananoque

Publié par Jean-Daniel Bourgault et Hélène Simard

18 février 2019

( mise à jour : 17 septembre 2020 )

Les doctorantes Sarah Wallace, Julie Robitaille et Paisley Thomson, membres de l’équipe de la professeure de l’INRS Valérie Langlois, ont remporté les honneurs lors de la 33e édition de la Gananoque Environmental Sciences and Engineering Conference qui s’est tenue du 8 au 10 février 2019 en Ontario. 

Trois doctorantes en sciences de l'eau se démarquent à Gananoque
De gauche à droite : Les étudiantes Sarah Wallace, Julie Robitaille, Paisley Thomson et la professeure Valérie Langlois.  

Ces trois étudiantes en sciences de l’eau se sont distinguées avec la présentation de leurs travaux de recherche en écotoxicologie.     

• Sarah Wallace a montré ses talents de communicatrice scientifique : Meilleure thèse en 180 secondes avec The molecular signature of when the early bird gets oiled  

• Julie Robitaille a épaté les participants : Meilleure affiche (1re place) avec Bioassays for routine detection of endocrine disrupting chemicals in complex effluents  

Paisley Thomson a emballé l’auditoire : Meilleure présentation orale (1re place) avec Chronic exposure of the American toad to agricultural runoff    

La Gananoque Environmental Sciences and Engineering Conference est un événement annuel qui permet aux scientifiques, aux chercheuses et chercheurs ainsi qu’aux étudiantes et étudiants universitaires d’échanger sur des questions environnementales actuelles, notamment les sciences aquatiques, la biogéochimie, la microbiologie, l’exploitation minière et l’assainissement, la toxicologie et le traitement des eaux usées.  

Toutes nos félicitations à ces trois doctorantes méritantes ainsi qu’à leur mentore, la professeure Langlois! ♦