Un étudiant chercheur du centre Eau Terre Environnement

20 décembre 2010

( mise à jour : 31 août 2020 )


Lors de la 7e réunion scientifique annuelle d’ArcticNet (ASM2010), qui s’est tenu du 14 au 17 décembre 2010 à l’hotel Westin d’Ottawa, Jessy Barrette, étudiant à la maîtrise dans l’équipe du professeur Yves Gratton, s’est distingué en se méritant la seconde place au concours d’affiche dans la catégorie Sciences naturelles – mer. La rencontre réunissait l’ensemble des chercheurs du réseau Arcticnet.

 
L’ASM est la plus importante conférence sur la recherche arctique au Canada. Cette réunion annuelle est le moment idéal pour présenter les résultats de recherches arctiques et pour stimuler le réseautage et le partenariat.
 
Les travaux sur lesquels portaient l’affiche de Jessy se résument ainsi : pour la première fois, des tourbillons océaniques (eddies) ont été observées dans le golfe d’Amundsen, dans l’océan Arctique. D’un diamètre de 15km, leur vélocité tangentielle peut atteindre 30 cm s-1. Certaines de ces turbulences pourraient même dériver dans l’océan Arctique pendant plus d’un an. L’objectif des travaux auxquels collabore Jessy est de décrire les structures physique et chimique, voire biologique, de ces tourbillons, de définir leur origine et de vérifier s’ils sont anticycloniques. En se concentrant sur un événement datant de l’hiver 2008, et en utilisant la signature température-salinité présente dans la structure océanique, il est possible de relier les données à d’autres profils afin de suivre l’évolution du tourbillon dans le golfe d’Amundsen. 
 
Barrette J, Gratton Y & Prieur L (2010) On the eddies in the Amundsen Gulf. ASM2010 (Ottawa, 14-17 décembre 2010). 
 
Bravo Jessy !