Retour en haut

Un soutien psychologique, psychosocial et à l’apprentissage pour mieux répondre aux problématiques « invisibles »

7 mars 2022 | Julie Robert

Mise à jour : 11 mars 2022

La communauté étudiante de l’INRS pourra bénéficier d’un service élargi en soutien psychosocial et à l’apprentissage.

L’INRS élargit son service de soutien psychologique, psychosocial et à l’apprentissage avec deux nouvelles ressources, en travail social et en orthopédagogie.

Que l’on parle d’anxiété, de dépression, de deuil, de difficulté d’intégration ou d’apprentissage, les membres de la communauté étudiante de l’INRS peuvent être confrontés à différents défis pendant leur formation. Ces problématiques personnelles, professionnelles ou académiques, sont très souvent « invisibles » et peuvent nuire à leur épanouissement.

Afin de soutenir et d’accompagner les membres de sa communauté à travers ces différentes situations, l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) élargit son service de soutien psychologique, psychosocial et à l’apprentissage avec deux nouvelles ressources, en travail social et en orthopédagogie, qui contribueront au développement du plan d’action en santé mentale de l’INRS.

« Avec le recrutement de deux nouvelles spécialistes, l’élargissement du service s’inscrit dans une volonté institutionnelle et gouvernementale d’offrir un environnement d’études, de recherche et de travail sain, sécuritaire et bienveillant. Le bien-être des membres de notre communauté étudiante est au cœur de nos préoccupations », exprime le directeur du Service des études et de la vie étudiante Philippe-Edwin Bélanger.

« Nous nous réjouissons que le gouvernement du Québec investisse en santé mentale en donnant aux établissements d’enseignement supérieur les subventions permettant de bonifier nos services en soutien psychologique et psychosocial. »

Philippe-Edwin Bélanger

Une nouvelle cellule d’intervention

Dans le cadre du développement de son plan d’action en santé mentale, l’INRS vient de se doter d’une Cellule d’intervention mieux-être (CIME). Les professionnelles de la CIME répondent aux différents besoins des étudiantes et des étudiants, que ce soit pour une consultation ponctuelle, une évaluation et un suivi professionnel, une intervention de crise ou une référence vers une ressource complémentaire.

Ces services sont gratuits et confidentiels.

De plus, la CIME est responsable de l’élaboration et de la mise en action du plan d’action en santé mentale qui inclue différentes mesures qui touchent la prévention, la sensibilisation, la promotion, la formation, et le développement d’outils. Nous vous rappelons que le Réseau d’allié(e)s en santé mentale est constitué de membres formés et accompagnés par les professionnelles de la CIME, qui sont à votre écoute. Ce réseau a été mis en place pour vous apporter du soutien et vous diriger vers les ressources appropriées.

Soutien psychologique, psychosocial et à l’apprentissage