Retour en haut

Une chercheuse à la tête d’un réseau en santé pour les communautés rurales et éloignées du Québec

19 février 2024 | Julie Robert

Mise à jour : 4 mars 2024

Cathy Vaillancourt pilotera le réseau CommunAutés Rurales et Éloignées en Santé, financé par le FRQS.

Le nouveau réseau CommunAutés Rurales et Éloignées en Santé (CARES) sera dirigé par la professeure à l’INRS Cathy Vaillancourt

La professeure à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), Cathy Vaillancourt, dirigera le nouveau réseau CommunAutés Rurales et Éloignées en Santé (CARES), qui a pour mission de contribuer au mieux-être des communautés en améliorant la santé, les soins et les services sociaux et en prévenant la maladie dans les régions rurales et éloignées du Québec.  

Le réseau CARES fait partie des 15 réseaux thématiques qui se partageront un montant total de 11,5 M$ octroyé par le Fonds de recherche du Québec –  Santé (FRQS) en partenariat avec le Ministère de la Santé et des Services sociaux. Dans le cadre du concours des réseaux thématiques (2024-2032), le réseau bénéficiera de 4 M$ jusqu’en 2032.

Initiative proposée par le Regroupement intersectoriel de recherche en santé de l’Université du Québec (RISUQ), le CARES est le seul réseau qui assurera une présence soutenue dans toutes les régions rurales et éloignées du Québec. 

Professeure Cathy Vaillancourt

« Les besoins en régions sont réels et criants, on s’en rend vite compte en discutant avec les personnes sur le terrain. Le CARES a pour objectif de mieux répondre aux demandes des communautés en les plaçant au cœur de la réflexion sur les enjeux de santé qui les touchent. »  

Cathy Vaillancourt, professeure à l’INRS, directrice du Réseau CARES et responsable du RISUQ 

Des actions en santé adaptées aux ruralités 

Au programme de l’équipe du CARES, la mise en place d’approches de recherche, de formation et d’animation scientifiques ancrées dans des partenariats avec les milieux communautaires, cliniques et de pratique (centres de soins, de réadaptation, de santé mentale, etc.). La prévention et la promotion de la santé, la prise en charge des conditions de soins pour favoriser la santé durable seront donc essentielles. 

Le réseau CARES aura pour objectifs de :   

  • Proposer un regard intersectoriel sur les enjeux des régions rurales et éloignées pour favoriser une santé durable sur l’ensemble du territoire québécois ;  
  • Adapter la promotion de la santé, la prévention et les interventions précoces de soins de santé et services sociaux aux réalités et environnements de vie des régions rurales et éloignées afin d’atténuer les iniquités ;   
  • Soutenir le leadership, l’autonomisation et l’autodétermination des individus et des communautés en régions rurales et éloignées pour agir sur les enjeux de santé ;  
  • Mobiliser les connaissances sur les enjeux et défis de santé et de services sociaux, et développer des outils de promotions en matière de déterminants de la santé en régions rurales et éloignées. 
Une chercheuse à la tête d’un réseau en santé pour les communautés rurales et éloignées du Québec

Le FRQS mise sur les réseaux thématiques pour exercer un leadership rassembleur auprès de la communauté scientifique québécoise et créer une plus grande cohésion autour de thématiques ciblées. 

Isabelle Delisle

« Au nom de la communauté de l’INRS, je félicite la professeure Cathy Vaillancourt et son équipe pour cette belle réussite de leadership. Le réseau CARES, fruit de la grande initiative qu’est le RISUQ, vient répondre aux enjeux grandissants de santé durable pour les ruralités et les régions éloignées qui composent le tissu de la société québécoise. »  

Isabelle Delisle, directrice scientifique par intérim de l’INRS

Interdisciplinarité et collaboration au sein de l’UQ

La professeure Vaillancourt s’est entourée d’une équipe interdisciplinaire dont la plupart des membres sont de l’UQ. En y intégrant des groupes de travail agiles, cette nouvelle entité permettra de maximiser la synergie entre les spécialistes et d’optimiser les ressources investies dans la recherche.  

« Avec le réseau CARES, nous souhaitons faire du Québec un chef de file national et international pour la recherche en santé et services sociaux, dans les régions rurales et éloignées », conclut Cathy Vaillancourt.  

Le réseau sera dirigé par la professeure  à l’INRS, Cathy Vaillancourt, directrice du Regroupement intersectoriel de recherche en santé de l’Université du Québec (RISUQ), et codirigé par ses collègues Benoît Barbeau de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Martin Descarreaux de l’Université de Trois-Rivières (UQTR), titulaire de la Chaire de recherche internationale en santé neuromusculosquelettique et Marie-Hélène Morin de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), cotitulaire de la Chaire interdisciplinaire sur la santé et les services sociaux pour les populations rurales (CIRUSSS). 

Cet article fait partie du dossier