Une Nissan Leaf garée à l’INRS

15 août 2011

( mise à jour : 31 août 2020 )


L’INRS est fier d’accueillir dans son stationnement souterrain du 490, rue de la Couronne, à Québec, une des quinze premières voitures électriques Nissan Leaf mises en circulation sur nos routes par le réseau d’autopartage Communauto. D’ici le début de 2012, une cinquantaine de Leaf seront offertes en location. L’INRS, qui souhaite offrir un campus plus vert à l’ensemble de ses professeurs, de ses étudiants et de son personnel, est particulièrement heureux d’être associé à ce projet novateur qui rejoint une des grandes préoccupations de la société, le développement de nouvelles alternatives pour un transport plus écologique.

Classée voiture mondiale de l’année 2011 par une soixantaine de journalistes internationaux spécialistes du domaine automobile, la Nissan Leaf est 100% électrique. Le conducteur la branche simplement à une borne de recharge pour « faire le plein », et sa batterie possède une autonomie d’environ 160 kilomètres. À l’heure actuelle, seul un certain nombre d’abonnés de Communauto ont le privilège de rouler en Leaf. Une liste d’attente a été créée afin de recueillir les coordonnées des autres usagers intéressés à tester cette voiture.

Comme l’a déclaré par voie de communiqué Benoît Robert, président-directeur général de Communauto, « [l’entreprise] réaffirme, avec ce projet, le caractère novateur de l’autopartage et sa capacité d’offrir aux Québécois une nouvelle façon d’accéder à l’autonomie automobile tout en profitant des technologies environnementales les plus avancées ». Notons qu’avec cette initiative des plus écologiques, Communauto devient le plus important parc de véhicules tout électriques disponibles en libre-service en Amérique du Nord, et le premier dans la province. Le stationnement de l’édifice abritant le Centre Eau Terre Environnement et le siège social de l’INRS, au cœur du quartier Saint-Roch à Québec, est géré par la Société Parc-Auto du Québec (SPAQ).

Outre le Centre Eau Terre Environnement qui se préoccupe de la protection, de la conservation et de la mise en valeur des ressources hydriques et terrestres, l’INRS possède un autre centre de recherche à Varennes, sur la rive sud de Montréal, qui s’intéresse aux énergies vertes. À titre d’exemple, une équipe de chercheurs, sous la direction du professeur Jean-Pol Dodelet, travaillent en effet au développement de piles à combustible à base de fer, en remplacement de pile à base de platine, pour le transport.