Une percée en physique optique de l’équipe du professeur Roberto Morandotti

Publié par Gisèle Bolduc

6 janvier 2017

( mise à jour : 13 octobre 2020 )

Pour une deuxième année consécutive, une avancée scientifique réalisée par l’équipe du professeur Roberto Morandotti de l’INRS figure au palmarès des dix découvertes de l’année de Québec Science. L’ordinateur quantique est en voie de devenir une réalité grâce à cette percée en physique optique. 
 
Pour la première fois, des chercheurs ont réussi à générer simultanément des bits quantiques (qubits) constitués de multiples photons intriqués, en intégrant un peigne de fréquences optiques. Il est ainsi possible d’obtenir une grande variété d’états quantiques complexes pour la communication optique requis en traitement de signal et en spectroscopie.
Cette découverte est aussi compatible avec l’électronique actuelle. Cela représente un atout indéniable qui amène le professeur Morandotti à prédire dans l’article paru dans Québec Science que l’ordinateur du futur sera un hybride. Ce dernier alliera à la fois les qualités des ordinateurs actuels et celles des ordinateurs quantiques disposant d’une capacité de calcul inégalé.
Cette percée, qui a été réalisée dans le laboratoire de manipulation ultrarapide de faisceaux lumineux (LULMAN) de l’INRS, a suscité un vif intérêt auprès de la communauté scientifique internationale. Elle a aussi retenu l’attention de médias prestigieux tels que Science Daily,  Science, et Optics and Photonics News (édition spéciale sur l’optique en 2016), pour n’en nommer que quelques-uns.
Les chercheurs Christian Reimer, Michael Kues, Piotr Roztocki, Benjamin Wetzel, Fabio Grazioso, Brent E. Little, Sai T. Chu, Tudor Johnston, Yaron Bromberg, Lucia Caspani, David J. Moss et Roberto Morandotti  ont présenté les résultats de leurs travaux dans Science en mars 2016, sous le titre « Generation of multiphoton entangled quantum states by means of integrated frequency combs » (DOI : 10.1126/science.aad8532).