Une première école d’été pour le programme FONCER – TEDGIEER

Publié par Institut national de la recherche scientifique

9 juillet 2018

( mise à jour : 9 octobre 2020 )

La première école d’été du programme FONCER en Technologies Environnementales de Décontamination et Gestion Intégrée des Eaux et Effluents Résiduaires (TEDGIEER) a eu lieu du 4 juin au 22 juin 2018 à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) à Québec. Une quinzaine d’étudiant.es de 2e et 3e cycles en provenance de cinq institutions universitaires canadiennes y ont participé.  

L’école d’été d’une durée d’une dizaine de jours comportait deux cours, l’un sur les technologies environnementales, l’eau et le développement durable, et l’autre sur l’entrepreneuriat, la gestion de projet et la propriété intellectuelle.  

 Anne Carabin, coordonnatrice du programme FONCER–TEDGIEER (à l'extrême gauche) et les étudiants qui ont pris part à l'école d'été
Anne Carabin, coordonnatrice du programme FONCER–TEDGIEER (à l’extrême gauche) et les étudiants qui ont pris part à l’école d’été

Dans le cadre du premier cours, les étudiants ont reçu une formation technique en gestion et traitement des eaux qui comportait plusieurs volets, soit le traitement des eaux usées, la modélisation des contaminants, le traitement des eaux industrielles, le traitement des boues, la récupération des ressources, l’aménagement du territoire, l’écotoxicologie, l’analyse des contaminants émergents, etc. L’objectif? Donner aux étudiants une vision globale des différentes problématiques liées à l’eau que rencontre actuellement l’industrie et leur donner l’occasion de proposer des solutions. Un expert du secteur universitaire et industriel était d’ailleurs présent pour les évaluer.  

Le but du second cours était d’offir aux étudiants les grandes clés de la démarche entrepreneuriale pour se lancer en affaires, de l’étincelle du départ à la concrétisation du projet. Les questions de la gestion saine et efficace et de la protection de leur invention ont été abordées. Les étudiants ont été confrontés à des situations réelles faisant appel à leur sens entrepreneurial.  

Merci aux étudiant.es de l’INRS, de l’Université de Sherbrooke, de Polytechnique Montréal, de Carleton University, de Dalhousie University et de l’Université Laval pour leur magnifique participation! La prochaine édition de l’école d’été FONCER – TEDGIEER aura lieu en 2019.  

De nombreuses personnes ont contribué au succès de cette école d’été et nous tenons à les remercier :

Patrick DroguiDirecteur du programme FONCER–TEDGIEER et professeur à l’INRS
Jean-François Beaulieu(gPPE Conseil)
Carole ParentAgente de valorisation à l’INRS
Luc Savard (Fonds d’emprunt du Québec)
Jean-François BlaisProfesseur à l’INRS
Satinder K. BrarProfesseure à l’INRS
Gerardo BuelnaProfesseur associé à l’INRS
Banu Örmeci professeure à Carleton University
Hubert Cabana
Yves ComeauProfesseur à Polytechnique Montréal
Jean-Jacques Drieux
Sophie DuchesneProfesseure à l’INRS
Manuel Rodriguez Professeur à l’Université Laval
Gabriel MunozChercheur postdoctoral à l’Université de Sherbrooke
Rajeshwar D. TyagiProfesseur à l’INRS et Peter Vanrolleghem (CentrEau)

Remercions également Lucie Baillon, chercheuse postdoctorale dans l’équipe de recherche de Valérie Langlois, professeure à l’INRS; Jessica Egan; Azadeh Kermanshahi; Lounès Haroune, professeur à l’Université de Sherbrooke; André Beaulieu Blanchette (Solugen); Sonja Behmel (WaterShed Monitoring); et Anne Carabin, coordonnatrice du programme FONCER-TEDGIEER ainsi que tous les autres personnes qui auraient pu être oubliées par mégarde!   Consultez l’album photo de l’école d’été sur Facebook

Sur le programme FONCER – TEDGIEER 

Le programme FONCER  – TEDGIEER est une formation multidisciplinaire sur les technologies environnementales de décontamination et de gestion intégrée des eaux et effluents résiduaires, offerte en milieu universitaire et industriel. Son objectif et de former des étudiants de cycles supérieurs pour solutionner des problèmes environnementaux auxquels font face les citoyens et les entreprises. Lancé en février 2018, ce programme bénéficie d’une subvention de 1,65 M$ du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)