Une stagiaire en microbiologie finaliste au concours La preuve par l’image

Publié par Audrey-Maude Vézina

14 mai 2020

( mise à jour : 25 octobre 2020 )

Une image produite par une stagiaire du Centre Armand-Frappier Santé Biotechnologie a été sélectionnée pour le concours La preuve par l’image de l’Acfas. Elle fait partie des 20 images finalistes à l’édition 2020 qui seront exposées à Espace pour la vie après la réouverture des installations.


Vague paradisiaque

L’image Vague paradisiaque a été réalisée par Omaima Rebay alors qu’elle était stagiaire en microbiologie sous la direction du professeur Salim Timo Islam. Son projet visait à étudier le rôle des protéases de la bactérie Myxococcus Xanthus dans sa physiologie.

Une stagiaire en microbiologie finaliste au concours La preuve par l’image
Vague Paradisiaque par Omaima Rebay

« Cette expérience permet d’étudier la motilité bactérienne et la formation des corps fructifères. Comprendre comment ces bactéries se comportent est indispensable pour le développement de médicaments contre les bactéries pathogènes », indique Omaima Rebay.

Jusqu’au 13 septembre, vous pouvez voter pour le prix du public en vous rendant dans l’espace Découverte du site de Radio-Canada. Bravo à notre finaliste pour cette mise en image de la science qui se fait à l’INRS ! 


Description de l’image

Omaima Rebay
Institut national de la recherche scientifique

Cette scène digne des plus beaux paysages des Caraïbes est en fait l’image d’une culture bactériologique. On y observe diverses structures formées par Myxococcus xanthus. Les corps fructifères dorés de la bactérie en dormance émergent d’un bleu abysse, une « mer » très pauvre en nutriments. En se rapprochant du rose d’un milieu riche, M. xanthus peut enfin se réveiller. Les cellules bactériennes se déplacent alors dans un mouvement collectif. On étudie ici leur comportement en vue de développer, entre autres, des médicaments contre les bactéries pathogènes. L’observation a été faite au stéréoscope Olympus SZX16