Ateliers d’artistes: une initiative pour contrer l’éternel déménagement

8 août 2011

( mise à jour : 8 août 2011 )

« Le quartier Saint-Viateur recense désormais 800 artistes et travailleurs culturels, soit la plus haute densité artistique de la métropole. C’est dans les ateliers d’artistes que naissent une bonne part des oeuvres, surtout, bien sûr, en art visuel. Souvent sis dans des espaces industriels, semi-squats de mégastructures, pour garder de bas loyers, les artistes doivent souvent changer d’adresse. L’organisme Pied Carré lutte pour contrer cet éternel nomadisme.

 

[…]

 

Peut-on déduire que les artistes seraient un instrument de revitalisation urbaine? « C’est indirect, on ne parle pas ici de cause à effet, mais oui: ils ont l’oeil, ils font du spot zoning et prennent pied avant tout le monde dans les nouveaux quartiers », indique Guy Bellavance. Ce chercheur de l’Institut national de la recherche scientifique a étudié, en 2008, les ateliers dans l’écosystème montréalais. »

 

Lisez l’article complet sur le site LeDevoir.com, lundi 8 août 2011.

 

Ateliers d’artistes: une initiative pour contrer l’éternel déménagement
Le Devoir
Lundi, 8 août 2011, p. B8
Journaliste : Catherine Lalonde