Capter à la source le dioxyde de carbone pour contrer l’effet de serre

31 mars 2010

( mise à jour : 31 mars 2010 )

« Le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) croit que les concentrations de dioxyde de carbone dans l’atmosphère vont augmenter au fil des ans. Pour réduire les gaz à effet de serre et contrôler l’accumulation de CO2, on envisage de capter à la source le dioxyde de carbone produit par les grandes industries comme les alumineries, les centrales thermiques, les sidérurgies. Après captation, le CO2 serait acheminé par viaduc dans un lieu de séquestration où il serait stocké de façon sécuritaire, à l’abri de l’atmosphère terrestre, pour de très longues périodes. Le groupe de la Chaire de recherche sur la séquestration géologique du CO2 explore les principales options de séquestration géologique et inventorie les capacités du sous-sol québécois. »

Ont participé à ce reportage, du Centre Eau Terre Environnement :

Karine Bédard, agente de recherche
Franck Diedro, chercheur postdoctoral
Bernard Giroux, professeur
Elena Konstanstinovskaya, associée de recherche
Michel Malo, professeur titulaire de la Chaire de recherche sur la séquestration géologique du CO2
Jean-Philibert Moutenet, agent de recherche

 

Voir le reportage intitulé La séquestration géologique du CO2, Campus, série 2. Première diffusions sur Canal Savoir : 31 mars 2010.