Crise à Développement et Paix

10 juin 2011

( mise à jour : 10 juin 2011 )


Publiée dans le journal Le Soleil du vendredi 10 juin, une lettre d’opinion dont une des signataires est du Centre Urbanisation Culture Société : Madeleine Gauthier, professeure honoraire.

 

« La nouvelle mais très conservatrice politique de coopération avec le Sud qui prend forme à Développement et Paix est inacceptable.

 

En matière de coopération internationale, aujourd’hui plus qu’hier, l’intervention qui s’inscrit dans une dynamique de développement des communautés au Sud, de plaidoyer et de soutien à des mouvements sociaux est de nature pluraliste. Elle est une intervention avec des partenaires de sensibilités sociales, politiques ou religieuses diverses dans l’objectif partagé de promouvoir la démocratie et la justice économique et sociale. Or, ce travail et ces acquis, à Développement et Paix comme dans d’autres organisations de coopération internationale (OCI), sont gravement compromis par la montée au Canada d’un fort courant conservateur tant au plan politique que religieux.

 

En conséquence de quoi, nous avons jugé nécessaire d’unir nos efforts en vue de constituer un collectif de scientifiques de différents champs disciplinaires (sciences sociales, sciences économiques, sciences religieuses) travaillant sur diverses questions internationales dont celle de la coopération internationale. Nous sommes tous et toutes actifs en recherche et en formation sur ces questions dans nos universités de même qu’en tant qu’experts consultés par des institutions internationales, des mouvements ou des organisations de coopération internationale (OCI). »

 

Lire la suite de la lettre sur Cyberpresse.ca, Le Soleil, vendredi 10 juin 2011.

 

Crise à Développement et Paix
Le Soleil
Vendredi 10 juin 2011
Parmi les signataires : Madeleine Gauthier