Elle élabore son doctorat sur l’humour

11 juillet 2011

( mise à jour : 11 juillet 2011 )

« Fille d’un Gallichanois, Christelle Paré n’avait jamais eu la chance de mettre les pieds dans le pays natal de son père. C’est le Festival d’humour de la région qui l’a amenée jusqu’ici. Travaillant actuellement sur une thèse de doctorat sur l’humour au Québec et son industrie, elle ne voyait pas d’autre solution que de venir observer sur place un des incontournables festivals, celui de l’Abitibi-Témiscamingue.

 

[…]

 

La jeune femme étudie actuellement à l’Institut national de la recherche scientifique de Montréal afin d’y compléter un doctorat. Elle désire élaborer un portrait de l’industrie de l’humour au Québec et connaître ses enjeux, ses défis et les stratégies des grands acteurs du milieu, qu’ils soient auteurs, metteurs en scène, humoristes ou producteurs. «Je me bidonne tout le temps. C’est difficile de faire mes études. Je ne me sens pas dans un labo», a raconté la chercheure en souriant. »

 

Lire la suite de l’article dans l’Abitibi Express.

 

«Elle élabore son doctorat sur l’humour »
Abitibi Express
Lundi 11 juillet 2011 (édition imprimée : 12 juillet, p. 22)
Journaliste : Karine Lacroix