Et ça continue

26 mai 2011

( mise à jour : 26 mai 2011 )

« Le courriel semblait être tombé du ciel dans la boîte aux lettres d’un journaliste de La Presse, un jour de janvier 2007. Hérouxville, un bled perdu qui ne s’était jamais illustré dans les médias, venait d’adopter un code de vie interdisant l’excision, la lapidation et d’autres pratiques qui, de toute évidence, n’étaient pas sur le point de s’abattre sur ses 1300 habitants.

 

 

Une autre spécialiste, Annick Germain, trouve que cette approche risque de stigmatiser les immigrés – ce dont on n’a absolument pas besoin à un moment où le discours à leur égard se durcit un peu partout en Occident. Et elle se demande si M. Bouchard ne serait pas en train d’essayer de se «racheter» aux yeux des nationalistes qui l’avaient jugé un peu trop «multiculturel» à leur goût à l’époque de la Commission. Gérard Bouchard s’en défend, mais il reconnaît que, au lendemain de la commission Bouchard-Taylor, certains l’avaient accusé d’avoir trahi ses racines, épisode qu’il a trouvé très douloureux. »

 

La suite de l’article sur Cyberpresse.ca, La Presse, jeudi 26 mai 2011.

 

Mission accomplie? Et ça continue
La Presse
Jeudi, 26 mai 2011, p. A7
Journaliste : Agnès Gruda