Étude sur les églises évangéliques : discrètes mais fort nombreuses à Montréal

23 juin 2011

( mise à jour : 23 juin 2011 )


Géographe des religions, Frédéric Dejean a sillonné l’île de Montréal à la recherche des églises évangélistes et pentecôtistes, des plus discrètes. C’est dans le cadre de sa thèse en études urbaines avec la professeure Annick Germain du Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS que le chercheur a effectué sa « quête » qui, du reste, révèle une réalité bien étonnante.

 

«D’une fois à l’autre, La Presse, je n’étais jamais certain de retrouver la même communauté au même endroit, précise le chercheur. Comme il y a un fort roulement, les affiches s’enlèvent facilement. Ce sont souvent des églises itinérantes, sans domicile fixe, qui ont pu occuper cinq lieux différents en autant d’années d’existence. »

 

Pour en apprendre plus sur les découvertes de Frédéric Dejean, lire les articles :

 

Au pays des églises invisibles

La Presse, 23 juin 2011

Journaliste : Marie-Claude Malboeuf

 

Églises évangéliques : deux fois plus à Montréal qu’à Paris

La Presse, 23 juin 2011

Journaliste : Marie-Claude Malboeuf