Fonds de travailleurs : des bilans gonflés?

15 février 2012

( mise à jour : 15 février 2012 )


« En pleine saison des cotisations REER, les fonds de travailleurs affichent des chiffres reluisants sur leur apport économique. Mais, derrière cette façade lustrée, le bilan est toutefois moins rose, selon des experts. S’il faut en croire son dernier rapport annuel, le Fonds de solidarité FTQ a permis la création, le maintien ou la sauvegarde de pas moins de 465 000 emplois au Québec entre 1990 et 2011.

 

[…]

 

Spécialiste des statistiques régionales à l’INRS, André Lemelin partage l’opinion de M. Montmarquette sur le gonflement généralisé des retombées de projets subventionnés. Il dit avoir lui-même vécu cette pression, en réalisant une étude pour une ONG. “ Les chiffres étaient trop conservateurs et l’année suivante, on a fait appel à un autre consultant ”, explique-t-il.

 

M. Lemelin ne conteste pas la validité de la méthodologie des études qui évaluent les créations d’emplois, mais il souligne qu’on a tendance à mettre les données positives en valeur et à enfouir des nuances cruciales dans des notes de bas de page. »

 

Lire l’article complet sur le site Canoë – Argent, mercredi 15 février 2012.

 

Fonds de travailleurs : des bilans gonflés?

Canoë – Argent

Mercredi 15 février 2012

Journaliste : Jean-François Cloutier

 


L’article a été repris par Le Journal de Montréal (p. 45) et Le Journal de Québec.