« Il existe le concept d’espace de liberté d’une rivière »

23 avril 2012

( mise à jour : 23 avril 2012 )

 


Le développement du Nord québécois doit se faire en ne répétant pas les erreurs du passé.

 

Il s’agit d’un des constats d’une table ronde ayant cinq professeurs du Centre Eau Terre Environnement de l’Institut national de la recherche scientifique le 21 mars dernier autour du thème « Développer le Nord québécois, quels impacts sur les ressources hydriques? ». Cette table ronde était organisée par le chapitre étudiants et jeunes professionnels de la branche Québec de l’Association canadienne des ressources hydriques (ACRH) dans le cadre de la Semaine canadienne de l’eau.

 

Le professeur Normand Bergeron, spécialiste en géomorphologie et habitat fluvial, était présent à cette table ronde, il a accordé une entrevue au journal Le Devoir sur le sujet.

 

Une des questions soulevées par la table ronde qui préoccupe tout particulièrement Normand Bergeron, est celle de la construction des routes. « Très souvent, lorsqu’on construit une route, on cherche le tracé le plus facile et le plus accessible, et c’est très souvent en bordure d’une rivière qu’on le trouve. » Si le choix de ce tracé facilite la construction, il entraîne par contre son lot de problèmes plus tard. « Les rivières ne sont pas toutes stables, certaines migrent et changent de parcours, souvent en se rapprochant de la route, ce qui pourra l’endommager. Il existe le concept d’espace de liberté d’une rivière, qui est en fait un corridor de protection dans lequel la rivière peut migrer sans causer de dommages. Il faudrait appliquer ce concept dans la construction des routes dans le Nord québécois. »

 

De plus, la construction de routes implique de franchir rivières et ruisseaux par des ponts et des ponceaux. « On fragmente ainsi le réseau hydrique et, par conséquent, les habitats aquatiques. Par exemple,si le déplacement des poissons est entravé et ceux-ci ne réussissent plus à rejoindre les habitats qui leur conviennent, cela nuira à la biodiversité de l’habitat aquatique. »

 

 


Pour en savoir plus

 

Lire la suite de l’article : Ressources hydriques – « Il existe le concept d’espace de liberté d’une rivière »

Media : Le Devoir

Journaliste : Pierre Vallée

Parution : 21 avril 2012

 

Consulter le compte rendu par Valérie Ouellet de la table ronde du 21 mars :

Développer le Nord québécois, quels impacts sur les ressources hydriques?

 

Photos : Marie-Josée Racine (haut) et Amélie Thériault (centre)