La question demeure

5 avril 2011

( mise à jour : 5 avril 2011 )

« Le Délit s’est entretenu par courriel avec Patrick Sabourin, l’un des trois auteurs de l’Enquête sur les comportements linguistiques des étudiants du collégial sur l’île de Montréal.

 

Le vieux débat sur la défense de la langue française est de retour dans l’actualité. Application de la loi 101 au cégep, programmes bilingues, quel avenir pour le français?

 

L’enquête, sa portée et ses limites

Patrick Sabourin, étudiant au doctorat en démographie à l’INRS, explique que l’enquête voulait, «à l’aide de données nouvelles, alimenter la réflexion sur la question linguistique au cégep». L’auteur soutient que, jusqu’à la publication de leurs analyses par l’Institut de recherche sur le français en Amérique (IRFA) en septembre dernier, «aucune recherche d’envergure n’avait été réalisée sur le sujet». La Centrale des syndicats du Québec (CSQ), qui leur a confié le mandat de recherche original dans le but d’approfondir sa réflexion sur la possibilité d’appliquer la loi 101 au cégep, souhaitait comprendre les raisons qui motivent les francophones et les allophones à fréquenter le cégep anglophone, explique Monsieur Sabourin. »

 

La suite de l’article sur le site Web de Le Délit, journal francophone de l’Université McGill (aussi disponible : version journal virtuel).

 

La question demeure
Le délit (Université McGill)
Mardi, 5 avril 2011, p. 5
Journaliste : Mai Anh Tran-Ho