Chaire de recherche du Canada en bioconversion des eaux usées et des boues d’épuration en produits à haute valeur ajoutée

La Chaire de recherche du Canada en bioconversion des eaux usées et des boues d’épuration en produits à haute valeur ajoutée a pour objectif de développer des produits biologiques en utilisant les boues d’épuration comme substrat de fermentation.

Titulaire

Rajeshwar Dayal Tyagi, professeur

Mise en contexte

Les eaux usées et les boues d’épuration produites lors du traitement des eaux municipales et industrielles représentent un fort potentiel de valorisation. Exempts de métaux toxiques et de pathogènes après décontamination, ces résidus riches en éléments nutritifs représentent une alternative écologique et économique pour développer des produits à haute valeur ajoutée. Dans le cadre de la Chaire de recherche du Canada sur la bioconversion des eaux usées et des boues d’épuration en produits à haute valeur ajoutée, le professeur Rajeshwar Dayal Tyagi et son équipe développent des bio-insecticides, des bio-inoculants, des biofongicides, des bioplastiques, des enzymes industrielles et d’autres produits biologiques en utilisant les boues d’épuration comme substrat de fermentation.

L’objectif principal des travaux de la chaire est la bioconversion des eaux usées et des boues d’épuration en produits à valeur ajoutée (PVA). Les PVA en cours de développement sont des biopesticides, des bioplastiques, des enzymes, des biocoagulants et de la bioénergie. De nouvelles souches microbiennes sont isolées pour obtenir un rendement élevé de PVA. Les études d’optimisation des processus utilisant ces nouvelles souches microbiennes sont menées à différentes échelles: laboratoire et usine pilote. Étant donné que les déchets sont utilisés comme matière première dans la production de PVA, la variation de composition de la matière première a une incidence sur la qualité du produit final. Par conséquent, la stabilité du rendement du produit est grandement affectée. Des stratégies sont développées afin de relever ce défi et d’atteindre la qualité souhaitée pour les produits. Deux des produits à valeur ajoutée, les biopesticides et les bioplastiques, sont à l’étude à l’échelle de l’usine pilote pour de futurs essais sur le terrain.