Chaire de recherche du Canada sur l’équité environnementale et la ville

La Chaire de recherche du Canada sur l’équité environnementale et la ville a pour objectif d’étudier et de documenter la concentration et l’exposition aux nuisances et aux éléments bénéfiques à travers la ville. Elle permet d’éclairer les décideurs en matière de planification et d’aménagement en vue d’une meilleure justice environnementale en milieu urbain.

Titulaire

Philippe Apparicio, professeur

Mise en contexte

Nos villes sont loin d’être homogènes, et les gens y vivent dans des conditions très diverses. Certaines populations y sont-elles plus exposées à des nuisances ou plus éloignées des éléments positifs de l’environnement urbain? C’est la question que souhaite étudier Philippe Apparicio, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’équité environnementale et la ville. Le professeur Apparicio poussera plus avant ses recherches sur l’équité environnementale en milieu urbain. Il explorera les interrelations entre les pratiques de mobilité des personnes, l’exposition à des nuisances multiples (notamment la pollution atmosphérique et le bruit) et l’accessibilité à la végétation, aux parcs urbains et aux ressources urbaines.

D’une manière plus générale, Philippe Apparicio et son équipe de recherche contribueront aux débats plus larges sur la justice sociospatiale en géographie et en études urbaines. Ils chercheront à enrichir les réflexions entourant la définition d’une ville juste, à travers les notions de justice distributionnelle, de justice de la reconnaissance et de justice procédurale.

Les travaux de Philippe Apparicio permettront aussi de mesurer l’exposition combinée à des nuisances (pollution atmosphérique et bruit), ainsi que les combinaisons d’avantages et d’inconvénients d’un milieu de vie urbain, particulièrement pour des groupes économiquement ou physiologiquement vulnérables, comme les ménages défavorisés, les minorités ethnoculturelles, les enfants et les personnes âgées.

Les recherches de Philippe Apparicio et de son équipe aideront à documenter les impacts de nuisances urbaines sur le bien-être et la qualité de vie des populations. Elles éclaireront les décideurs en matière de planification et d’aménagement en vue d’une meilleure justice environnementale en milieu urbain.

Source : Chaires de recherche du Canada