Retour en haut

Projets prévus en 2023-2024

Voici les projets de l’INRS financés par le Fonds de soutien à la recherche du gouvernement du Canada qui sont prévus pour l’année 2023-2024.

i) Réalisation de la phase 5 des rénovations de l’édifice 18 du campus AFSB

La phase 5 de rénovation concernant une aile de l’édifice du Centre AFSB qui était prévue en 2022-2023, à la suite de la complétion des travaux de la phase 4 en 2021-2022 n’a pas eu lieu en raison d’un ralentissement dans la capacité de construction et de la cyberattaque qui a touché l’INRS à l’automne 2022. Les travaux de réaménagement seront effectués en 2023-2024 afin de permettre le déménagement des membres du corps professoral en épidémiologies et de leurs équipes de recherche dans l’édifice 18.


ii) Réalisation de la phase 2 du remplacement des fenêtres et du réaménagement des espaces de recherche du Centre UCS

Toutes les fenêtres du Centre UCS doivent être remplacées en raison de leur âge. Les espaces de recherche touchés par la phase 2 de ces travaux seront déménagés de façon temporaire sur d’autres étages.


iii) Poursuite du développement technologique : Se doter d’outils adaptés à la réalité numérique et faciliter le travail collaboratif

L’INRS poursuit le développement technologique afin d’adapter et d’améliorer ses outils et ressources numériques. Un nouveau module de rapport de dépenses centralisé sera installé et déployé pour faciliter le processus de reddition de comptes des centres de l’INRS. La cyberattaque qui a touché l’INRS à l’automne 2022 a retardé ces travaux qui seront complétés en 2023-2024.

Le logiciel Nagano, utilisé par une grande partie des universités québécoises, sera installé et déployé pour les demandes de certification auprès des comités de l’éthique de la recherche et de protection des animaux. Le lancement pour le module du comité de l’éthique de la recherche avec des êtres humains est prévu à l’été 2023, alors que le module du comité de protection des animaux sera lancé au printemps 2024.

Finalement, bien qu’en 2017 une passerelle ait été mise en place entre le système financier (SOFE) et le système d’inventaire de la recherche (IFR) de l’Université du Québec (UQ), il est prévu de débuter le remplacement du système financier (SOFE) par le système SAFIRH, dans un souci d’arrimage et d’interopérabilité entre les systèmes de suivi et gestion du financement de la recherche de l’UQ et de ces constituantes. Commencé en 2022-2023, le processus d’analyse d’adéquation entre SOFE est SAFIRH a été retardé par la cyberattaque qui a touché l’INRS à l’automne 2022. L’analyse d’adéquation sera complétée en 2023-2024 pour préparer la transition vers SAFIRH en 2024-2025.


iv) Amélioration de la cybersécurité du système informatique de l’INRS

Suite à la cyberattaque qui a touché l’INRS à l’automne 2022, des besoins criants pour l’amélioration du système informatique de l’INRS ont été constatés. L’INRS devra entre autres faire la mise à niveau de sa réseautique ainsi de de son active directory, des travaux majeurs qui débuteront en 2023-2024. Afin d’améliorer son service client, le service de billetterie C2Atom sera mis en place en 2023-2024. 


v) Soutien accru aux membres du corps professoral au niveau du pré-octroi

Le Service à la recherche est une pierre angulaire pour la gestion des fonds octroyés aux membres du corps professoral. Le nombre de professeures et professeurs de l’INRS est en augmentation en raison de la création des Unités mixtes de recherche UMR. Cette augmentation, ainsi que le renouvellement du corps professoral existant, créent une pression supplémentaire pour l’accompagnement dans le dépôt des demandes d’octroi. À la suite de l’embauche de deux nouvelles personnes au niveau du soutien pré-octroi, un poste supplémentaire sera créé en 2023-2024 pour permettre d’offrir un service de qualité qui contribue à la réussite de l’INRS. L’équipe de soutien pré-octroi sera en mesure d’accompagner les demandes de prix et reconnaissances, ainsi que de soutenir les programmes institutionnels tels que les Chaires de recherche du Canada.


vi) Développement de 5 unités mixtes de recherche (UMR)

En 2021, l’INRS a lancé cinq unités mixtes de recherche (UMR) en partenariat avec cinq universités de cinq régions du Québec sur des thématiques porteuses pour la province. Délocalisant certains des scientifiques de l’INRS chez des partenaires universitaires pour former avec eux ces UMR INRS-Université, chaque UMR sera rattachée aux centres de l’INRS, tant sur le plan administratif que scientifique. Les cinq UMR sont déjà fonctionnelles (UQAC, UQAT, UQO, UQAR et UQTR). En 2023-2024, il s’agira donc de poursuivre le processus de recrutement des membres du corps professoral pour deux UMR (1 personne à l’UQO et 1 à l’UQTR), ainsi que de finaliser les plans stratégiques des UMR et de consolider l’intégration des scientifiques de l’INRS dans les universités hôtes par le développement de programmes conjoints.


vii) Gestion de la propriété intellectuelle (brevets, ententes de licences, etc.)

Créé en 2020-2021, le Bureau des partenariats et de la valorisation est devenu en 2022-2023 le Service des partenariats stratégiques et du soutien à l’innovation (SEPSSI). Sa structure a évolué afin de répondre aux besoins en valorisation des résultats de la recherche des chercheuses et chercheurs de l’INRS. En 2023-2024, le SEPSSI poursuit le développement d’un tableau de bord pour la mesure de l’impact des partenariats et de la valorisation à l’INRS, dans une perspective du développement et du soutien des activités de valorisation des résultats de la recherche. Un autre objectif est l’amélioration du système de gestion de la propriété intellectuelle de l’INRS ou l’acquisition d’un nouveau système plus performant.

Subvention de projet supplémentaire

L’INRS a entamé en 2019 un processus d’amélioration de ses pratiques en matière de mobilisation et de valorisation des connaissances et des résultats issus de la recherche. Cet exercice vient en appui au recentrage sur la mission originale de l’Institut dont un des volets souligne sa nécessaire contribution au développement sociétal par le transfert des connaissances et des technologies pour l’ensemble des secteurs où il œuvre. 

En outre, du plan stratégique 2019-2024 de l’INRS ont découlé deux objectifs à opérationnaliser dans les meilleurs délais, soit multiplier les partenariats de recherche et accroître la capacité de mobilisation et de transfert des connaissances. La création d’un bureau des partenariats, dorénavant le SEPSSI, constitue la pierre d’assise pour l’atteinte de ces objectifs et s’est concrétisée en 2020-21. Ses activités permettront de multiplier les partenariats, de soutenir la mobilisation et la valorisation des résultats de recherche à travers l’ensemble des domaines de recherche de l’INRS et de faciliter l’entreprenariat de notre communauté de recherche.


viii) Mise en œuvre du Bureau des partenariats et de la valorisation (dorénavant le SEPSSI)

L’INRS a créé un Bureau des partenariats et de la valorisation en 2020-2021 afin de démarrer et accompagner des initiatives de recherche de portée institutionnelle et à multiplier les interactions avec des milieux de pratique et des utilisateurs des résultats de la recherche. Après deux années d’existence, le Bureau est désormais un service établi, qui porte le nouveau nom de Service des partenariats stratégiques et du soutien à l’innovation (SEPSSI). La mise en œuvre des activités du SEPSSI se poursuivra en 2023-2024, avec en autre la mise en place d’un nouveau système de gestion de la relation partenariale (CRM) afin de soutenir les opérations du SEPSSI en matière de développement des affaires.


ix) Amélioration des pratiques en matière de mobilisation et de valorisation des connaissances et des résultats issus de la recherche

Il est prévu que la création de matériel spécifique (dont un guide de valorisation pour l’INRS) et la réalisation dans les centres d’ateliers permettent de sensibiliser et former une grande partie de la communauté de l’INRS à la mobilisation des connaissances et à la valorisation. De plus, pour l’exercice 2023-2024 le SEPSSI entreprendra l’organisation d’une activité structurante visant à favoriser une culture organisationnelle d’innovation conformément aux objectifs gouvernementaux établis dans la SQRI2 ainsi que l’amélioration de la documentation normative de l’INRS à l’égard de la mobilisation des connaissances et la valorisation.

x) Appui à l’entrepreneuriat de membres de la communauté de recherche de l’INRS

L’INRS souhaite introduire un certain nombre de mesures d’accompagnement pour ses étudiantes, étudiants, professeures et professeurs porteurs de projets d’entreprises, et ce, afin de maximiser leurs chances de succès. Entre autres, pour l’exercice 2023-2024, le SEPSSI structurera une offre de service à l’entrepreneuriat issu de la recherche pour la communauté de l’INRS et développera une boîte à outils sur l’entrepreneuriat issu de la recherche disponible en ligne.

Fonds de la sécurité de la recherche

L’INRS forme une équipe responsable des aspects de gestion des données de recherche, de cybersécurité de la recherche et de la gestion des partenariats dans une optique de sécurité institutionnelle et nationale. Cette équipe sera sous la direction du Service à la recherche et du Service des partenariats stratégiques et du soutien à l’innovation et servira l’ensemble de la communauté de recherche de l’INRS.

xi) Embauche de ressources pour les aspects de sécurité de la recherche

Deux postes seront créés au sein de l’équipe de sécurité de la recherche, pour couvrir les aspects de gestion des données de la recherche ainsi que des partenariats de recherche. Le développement d’un plan de travail pour l’équipe de la sécurité de la recherche sera l’objectif principal de 2023-2024.

Des questions? Communiquez avec le Service à la recherche.