Sophie Duchesne

Projets d'études et stages offerts

Expertises

Hydrologie et infrastructures urbaines , Gestion de l'eau , Hydraulique , Modélisation , Qualité de l'eau

Téléphone
418 654-3776

Télécopieur
418 654-2600

Courriel
sophie.duchesne@ete.inrs.ca

Centre Eau Terre Environnement

490, rue de la Couronne
Québec (Québec)  G1K 9A9
Canada

Voir le centre

Intérêts de recherche

Les intérêts de recherche de la professeure Sophie Duchesne concernent principalement la gestion de l’eau en milieu urbain, soit la gestion des eaux pluviales et usées, la gestion des réseaux de distribution d’eau potable, la planification des interventions de renouvellement des infrastructures urbaines d’eau ainsi que l’impact des eaux urbaines sur les cours d’eau naturels et leurs bassins versants.

Avec son équipe, elle travaille au développement et à l’application de modèles mathématiques (simulation des écoulements, de la qualité de l’eau, du comportement des infrastructures), d’algorithmes et d’outils d’aide à la décision en vue d’améliorer la gestion des ressources en eau et des infrastructures d’eau.

 

Futurs étudiants

J’invite les personnes souhaitant réaliser une maîtrise ou un doctorat en sciences de l’eau à l’INRS à me contacter. Plusieurs projets sont possibles dans les domaines de l’hydrologie urbaine, de l’hydraulique et de la gestion des infrastructures urbaines d’eau.

Son équipe

Antoine Dubé

Doctorat

Bahareh Ghorbani

Doctorat

Emmanuel Demard

Maîtrise

Freddy Houndekindo

Maîtrise

Kelly Proteau

Maîtrise

Khalid Aglida

Maîtrise

Marie-Ève Jean

Doctorat

Reza Yousefian

Doctorat

Véronique Guay

Maîtrise

Zakaria El Haji

Maîtrise

Hadi Bali

Doctorat – codirection (U. Laval)

Rose Senneville

Maîtrise – codirection (U. Laval)

 

Formation universitaire

  • B. Sc. Génie civil, Université Laval
  • Ph. D. Sciences de l’eau, Institut national de la recherche scientifique

 

Biographie

La professeure Sophie Duchesne a fait un stage de recherche à la Warnell Schoolof Forest Resources, University of Georgia, États-Unis, et un stage postdoctoral à l’Institut de Radioprotection et de Sûreté nucléaire (IRSN), France.

Elle a élargi ses expériences professionnelles comme analyste en ressources hydrauliques de la Ville d’Ottawa et comme associée de recherche au Centre Eau Terre Environnement de l’Institut national de la recherche scientifique.

 

Projets de recherche en cours

 

Gestion des eaux pluviales : Adaptation aux changements climatiques par l’intégration d’infrastructures vertes et d’infrastructures intelligentes

Ce programme de recherche vise à accroître les connaissances scientifiques et à développer des outils et modèles permettant d’améliorer la gestion des eaux pluviales en milieu urbain, tant en conditions estivales qu’hivernales. Il se concentre sur trois thèmes principaux qui sont :

1) l’analyse des patrons temporels de pluie en vue d’améliorer la conception et l’opération des ouvrages et des réseaux de gestion des eaux pluviales;

2) l’optimisation des bénéfices à long terme, en mettant l’accent sur les bénéfices en matière de qualité de l’eau et en tenant compte des besoins en entretien des ouvrages;

3) l’optimisation des interventions en milieu déjà bâti pour soulager les infrastructures existantes et réduire les débordements de réseaux unitaires en temps de pluie. Les travaux s’appuieront sur des données partagées par dix municipalités partenaires ainsi que sur l’acquisition de données de terrain (hydrologie et qualité de l’eau) en neuf sites (pavage perméable, biorétention, rétention sous chaussée et bassins d’orage). Les résultats conduiront à la mise en place, à moindre coût, de solutions procurant une protection accrue des milieux récepteurs et des infrastructures, dans un contexte où la pression sur ceux-ci s’accroît en raison du développement du territoire et des changements climatiques.

 

Financement : CRSNG – Subvention Alliance; Villes de Québec, Montréal, Boucherville, Candiac, Rivière-du-Loup, Repentigny, St-Hyacinthe, St-Charles-Borromée, Victoriaville et Adstock; Soleno

Collaborateurs : Geneviève Pelletier (U. Laval), Paul Lessard (U. Laval)

 

 

Essai d’un enrobé drainant et d’une chaussée réservoir comme ouvrage de gestion des eaux pluviales pour un stationnement

Le projet de recherche consiste à étudier un stationnement municipal construit selon les méthodes conventionnelles (revêtement imperméable et structure de chaussée classique) avant et après sa réfection complète qui intégrera une chaussée réservoir recouverte d’un enrobé drainant.Le principal objectif du projet de recherche est d’évaluer la performance environnementale, hydrologique et hydraulique des enrobés drainants et des chaussées réservoirs comme ouvrage de gestion des eaux pluviales. Les objectifs spécifiques sont de :

1) évaluer le potentiel d’amélioration de la qualité des eaux de ruissellement (réduction de la pollution) ;

2) évaluer le potentiel de gestion des débits et volumes de ruissellement ;

3) évaluer l’impact de ce type d’ouvrage sur la température des eaux de ruissellement; et formuler des orientations pour améliorer la performance générale de l’ouvrage lors de futurs projets.

 

Financement : Ministère des Transports du Québec

Collaborateurs : Geneviève Pelletier (U. Laval), Paul Lessard (U. Laval)

 

 

Détérioration structurale des réseaux de distribution d’eau potable : processus et moyens d’intervention

La détérioration structurale des réseaux de distribution d’eau potable, due à leur vieillissement, est une préoccupation grandissante en raison notamment des coûts d’intervention et de remise à niveau, de son impact sur la sécurité de l’approvisionnement en eau potable et des nuisances engendrées par les nombreux travaux de réfection requis. L’objectif principal de ce projet est, d’une part, d’accroître les connaissances au sujet des facteurs accélérant la détérioration structurale des divers éléments composant les réseaux de distribution d’eau potable et, d’autre part, d’étudier la performance de diverses mesures de protection. La proposition est divisée en volets projets de recherche connexes qui sont :

i) l’étude des causes et solutions à la corrosion des composantes des réseaux d’eau potable;

ii) l’identification des facteurs ayant un impact significatif sur la détérioration structurale des conduites et leur intégration dans un modèle de prédiction des taux de bris.

La méthodologie s’appuie sur la collecte et l’analyse de données existantes auprès de la Ville de Québec et d’autres municipalités canadiennes, sur la récolte de nouvelles données au sujet des conduites et des sols de la Ville de Québec, sur l’auscultation par tomodensitométrie de diverses composantes du réseau de Québec, sur divers types d’analyses statistiques et sur la modélisation mathématique.

 

Financement : CRSNG – Subventions de recherche et développement coopérative et Ville de Québec

Collaborateurs : Peter Vanrolleghem (U. Laval), Geneviève Pelletier (U. Laval)

 

 

Identification des principales sources de coliformes fécaux dans le fleuve Saint-Laurent et la rivière Saint-Charles

La Ville de Québec a réalisé de nombreux travaux au cours des dernières années en vue d’améliorer la qualité des cours d’eau récepteurs (rivières et fleuve). Bien que ces travaux aient conduit à une réduction significative des débordements en temps pluie et à une amélioration de la qualité des cours d’eau, la concentration en coliformes fécaux dépasse encore parfois les normes en vigueur pour la baignade à la plage Jacques-Cartier et les activités de contact secondaire (p.ex. canotage) dans la portion aval de la rivière St-Charles.

La Ville souhaite pouvoir recouvrer les usages récréatifs ci-haut mentionnés ainsi que réduire l’impact de ses rejets sur la qualité des cours d’eau récepteurs. C’est dans ce contexte que ce projet a été élaboré pour mener des travaux de recherche visant, à terme, à prioriser les interventions à réaliser sur son territoire en vue de réduire les apports en coliformes fécaux à la plage, à la rivière et au fleuve.

 

Financement : Ville de Québec

Collaborateurs : Nicolas Derome (U.Laval), Paul Lessard (U. Laval), Geneviève Pelletier (U. Laval), Peter Vanrolleghem (U. Laval)

 

 

Outils et modèles pour la gestion hydraulique améliorée des réseaux de distribution d’eau potable

Le programme de recherche concerne le développement d’outils et connaissances pour améliorer la gestion des réseaux de distribution d’eau potable, tant en situation normale que lors d’événements exceptionnels. On vise ainsi à distribuer à tous les usagers, en tout temps, une eau potable de qualité, à une pression suffisante, tout en minimisant les coûts ainsi que les impacts sur la ressource eau. Plus précisément, les problématiques abordées à moyen terme sont celles de :

i) la détection de contaminations éventuelles de l’eau distribuée et la mise en place de stratégies de réponse à ces contaminations;

ii) la gestion dynamique de la pression;

iii) la mise à jour des modèles hydrauliques, en temps réel, à partir de mesures de débits et pressions en réseau.

Globalement, la méthodologie de recherche s’appuie sur la modélisation mathématique des écoulements, sur la mise en place de nouveaux algorithmes de calcul et sur des essais au laboratoire de simulation hydraulique de l’INRS. Ces travaux contribueront à l’amélioration de la gestion des réseaux d’eau potable, permettant ainsi de protéger la santé des citoyens tout en préservant la ressource eau et en réduisant les coûts liés à ces opérations.

 

Financement : CRSNG – Subvention à la découverte

 

 

Projets récemment terminés

Gestion durable des eaux pluviales en climat continental froid et humide

La gestion des eaux pluviales a connu de grands bouleversements au cours des dernières décennies. Ce programme de recherche vise à répondre aux préoccupations du milieu canadien à ce sujet, concernant, notamment, la performance en climat continental froid de pratiques de gestion développées et testées ailleurs dans le monde ainsi que les façons de mettre en place une gestion des eaux pluviales adaptée au contexte canadien (climat, modes de construction, exigences légales, caractéristiques du tissu urbain, etc.).

Le programme s’articule autour de trois thèmes de recherche se déclinant en un total de cinq projets :

  • Le premier thème vise l’évaluation de la performance de divers types de pratiques de gestion optimales (PGO) en climat québécois. Il comporte trois projets distincts : le premier concerne l’évaluation de l’efficacité épuratoire de PGO implantées en série par rapport aux PGO utilisées seules en climat québécois; le second évaluera la performance de l’implantation de sites de pavage perméable à l’échelle d’un bassin versant urbain; le troisième vise à réaliser une analyse critique des données de suivi déjà récoltées sur des ouvrages de gestion des eaux pluviales au Québec.
  • Le second thème de recherche concerne plus particulièrement la réduction des débordements de temps de pluie issus des réseaux unitaires. Un projet sera réalisé au sein de ce thème; son objectif est de proposer des méthodes novatrices, combinant notamment le contrôle en temps réel en réseau avec le contrôle à la source des eaux pluviales, en vue de limiter les débordements de réseau unitaire en temps de pluie.
  • Enfin, le troisième thème de recherche concerne la gestion des eaux pluviales en territoire peu densément peuplé. Ce thème comporte un seul projet, dont l’objectif principal est de développer une méthodologie pour retracer les sources de sédiments ainsi qu’un outil pour tester différentes solutions en vue de réduire leur apport aux lacs de villégiature.

 

Financement : CRSNG – Subventions de recherche et développement coopérative (2016-2019)

Collaborateurs: Geneviève Pelletier (U. Laval), Tetra Tech, MDDELCC, Vinci Consultants, Municipalité d’Adstock, Techo-Bloc

 

 

Méthode stratégique de rinçage et de suivi de réseaux de distribution d’eau potable

Le bon état des réseaux d’eau potable est un enjeu sanitaire et économique souvent sous-estimé. La principale méthode d’entretien utilisée est le rinçage unidirectionnel, qui est un procédé aux capacités limitées et nécessitant de grandes quantités d’eau potable. L’objectif du projet est de développer deux nouveaux outils afin d’optimiser l’entretien des réseaux tout en réduisant la consommation d’eau :

i) un procédé plus efficace et moins gourmand en eau;

ii) un outil informatique permettant de planifier intelligemment les opérations en ciblant les portions de réseau à rincer en priorité et en espaçant les opérations de façon optimale. Ces objectifs seront atteints par la réalisation d’essais de rinçage en laboratoire ainsi que sur un réseau réel, de même que par une étude approfondie de données collectées pendant plusieurs années, et dans différentes conditions, lors de rinçages sur le réseau d’une ville test.

 

Financement : Mitacs et Nordikeau (2015-2018)

Collaborateur: Nordikeau

 

 

Gestion adaptative et durable des eaux pluviales en milieu urbain face à un climat changeant

Plusieurs pratiques de gestion optimales (PGO) des eaux pluviales ont été mises en place au cours des dernières années, avec comme objectif de contrôler les débits et/ou les volumes de ruissellement ainsi que la quantité de polluants. Ces PGO sont généralement conçues et opérées site par site, et leur contrôle est dit statique, c’est-à-dire qu’il ne varie pas en fonction de l’état du bassin versant ni du type de précipitations reçues.

C’est dans ce contexte que l’objectif principal de ce projet de recherche est de développer, puis d’évaluer, des stratégies adaptatives et globales pour la conception et la gestion durable des systèmes de drainage des eaux pluviales en milieu urbain, face à un climat changeant et à l’évolution rapide des conditions environnementales. Le projet se divise en trois volets, soit :

1) l’analyse et la caractérisation des champs de précipitations en climat présent et leurs projections en climat futur;

2) le développement et l’évaluation d’algorithmes pour le contrôle en temps réel (CTR), prédictif global, des bassins d’orage;

3) l’intégration du CTR des bassins d’orage dans une stratégie globale d’adaptation aux changements climatiques.

Ce projet contribuera à l’avancement des connaissances concernant le comportement et le contrôle des eaux pluviales en milieu urbain. De plus, des solutions concrètes seront proposées puis évaluées pour accroître la performance des systèmes urbains d’eaux pluviales en matière de protection contre les inondations, de protection de la qualité de l’eau et de protection contre l’érosion.

 

Financement : FRQNT – Projet de recherche en équipe (2015-2018)

Collaborateurs: Geneviève Pelletier (U. Laval) et Alain Mailhot (INRS)

 

 

Management strategies to reduce water losses from water distribution systems

Depuis 1999, Halifax Water a réalisé de nombreux projets visant à réduire les pertes d’eau de son réseau de distribution d’eau potable (RDEP). Malgré les énormes progrès observés en matière de réduction des pertes d’eau, certaines questions méritent d’être résolues afin d’améliorer encore plus le service de distribution d’eau. Dans ce contexte, les objectifs spécifiques du projet sont les suivants:

1) identifier les facteurs qui peuvent avoir le plus grand impact sur l’effet de la gestion de la pression sur les fuites pour un secteur spécifique d’un RDEP

2) étudier la relation entre les événements transitoires et les fuites. Les données du secteur de Fairview Clayton Park High à Halifax serviront d’étude de cas.

La méthodologie de recherche sera basée sur l’analyse des données mesurées et des modes de fonctionnement actuels, la simulation hydraulique avec des modèles mathématiques et des tests effectués dans le laboratoire hydraulique de l’INRS. Ce projet contribuera à l’amélioration de la gestion des RDEP, d’abord pour Halifax Water, mais aussi pour tout autre gestionnaire de RDEP au Canada. Les méthodes qui seront élaborées et validées au cours du projet pourront ensuite être appliquées à d’autres RDEP, ce qui permettra de réduire les coûts d’opération et d’améliorer la protection des ressources en eau et des écosystèmes.

 

Financement : CRSNG – Subventions d’engagement partenarial (2017-2018)

Collaborateurs : Halifax Water

 

 

Gestion optimale des réseaux de distribution d’eau potable

De façon traditionnelle, la gestion des réseaux de distribution d’eau potable vise à assurer un approvisionnement en eau fiable et sécuritaire à tous les consommateurs, tant en matière de quantité (débits et pression) que de qualité de l’eau, tout en minimisant les coûts de production et de distribution. À ces objectifs de gestion traditionnels s’ajoute dorénavant le contrôle des pertes en réseau, qui représentent environ 20 à 30 % de l’eau produite dans la plupart des pays. Cette quantité d’eau perdue entraîne des coûts importants et peut perturber les écosystèmes des milieux utilisés comme sources d’eau ainsi que compromettre les usages courants de l’eau en période de sécheresse prolongée. Trois éléments déterminent le volume total de pertes sur un réseau, soit :

1) le débit total des fuites;

2) la fréquence des bris et fuites;

3) le temps nécessaire pour identifier et réparer le problème.

Dans ce contexte, l’objectif global du programme de recherche est de développer des approches ayant recours à la modélisation mathématique pour supporter la prise de décisions dans la gestion des réseaux de distribution d’eau potable (RDEP). On concentrera nos efforts plus précisément sur le développement de méthodes permettant de réduire les fuites et les bris. Le programme s’appuie sur trois volets complémentaires :

1) le contrôle en temps réel (CTR) de la pression en réseau;

2) la détection de fuites;

3) la planification du renouvellement des conduites.

Le premier volet a comme objectif le développement d’une méthodologie de CTR de la pression dans les RDEP en vue de réduire les fuites et les bris. Dans le second volet, l’objectif est de développer une méthode de détection en temps réel des fuites majeures dans les RDEP qui se base sur la mesure de la pression. L’objectif du troisième volet est de développer un modèle de prédiction des fuites pour pouvoir, à terme, évaluer dans quelle mesure le renouvellement des conduites permet de réduire les pertes en RDEP. Des applications sont prévues sur des réseaux hypothétiques ainsi que sur des portions de réseaux réels.

 

Financement : CRSNG – Subvention à la découverte (2013-2018)

 

 

Planification du renouvellement des conduites d’égout

L’objectif général du projet est de développer une méthodologie de planification optimale du remplacement des conduites d’égout, qui tient compte à la fois de la dégradation structurale des conduites et de la diminution de la performance hydraulique due aux changements climatiques. Une étudiante au doctorat travaillera en étroite collaboration avec l’UMR-SU et la Ville de Québec, afin que le méthodologie développée réponde au mieux aux besoins des municipalités. Des données fournies par la Ville de Québec seront utilisées pour développer puis valider l’outil.

 

Financement : Mitacs et Ville de Québec (UMR-SU) (2016-2017)

 

 

Méthodes avancées de gestion des débordements de réseaux d’égout unitaires

Les débordements de réseaux d’égout unitaires (DRU) dégradent la qualité des cours d’eau urbains en temps de pluie. Tetra Tech développe depuis plus de 20 ans des solutions visant la réduction des DRU en temps de pluie, dont sa technologie Csoft qui permet de contrôler en temps réel divers ouvrages de régulation d’un réseau unitaire de façon à minimiser le volume d’eaux non traitées déversées vers le milieu récepteur en temps de pluie. L’entreprise développe également, en parallèle, des solutions pour une gestion améliorée des eaux drainées par les réseaux urbains pluviaux (séparés). Elle a notamment développé un système d’aide à la décision pour la sélection et la localisation de pratiques de gestion optimale (PGO) des eaux pluviales en milieu urbain de façon à en maximiser les bénéfices tout en réduisant les coûts.

Tetra Tech aimerait pouvoir offrir aux municipalités des solutions qui allient le contrôle en temps réel (CTR) en réseau aux pratiques de contrôle à la source des eaux de ruissellement (PGO). Pour atteindre cet objectif, l’entreprise doit tout d’abord adapter son outil d’aide à la décision au fonctionnement des PGO dans un climat continental froid et humide, tel que celui du Sud du Canada. Elle doit également se doter d’une approche méthodologique rigoureuse pour quantifier les gains que pourraient apporter, en matière de réduction des DRU, des solutions combinant PGO et CTR en réseau. Ainsi, ce projet s’inscrit dans une démarche visant à développer une méthodologie intégrée de mise en place de solutions combinées pour limiter les DRU. Ses objectifs spécifiques sont de :

1) identifier les options et les paramètres de simulation (écoulement; infiltration; évapotranspiration) qui permettent une bonne représentation de l’impact des PGO sur l’hydrologie urbaine dans un climat continental froid et humide;

2) proposer une approche méthodologique pour quantifier l’impact sur la fréquence et le volume des DRU de divers types de solutions (p.ex. PGO, CTR en réseau, construction d’ouvrages, etc.)

 

Financement: CRSNG – Subventions d’engagement partenarial (2016)

Collaborateurs: Tetra Tech

 

 

Capacité d’infiltration des pavés perméables de béton à mortaises et tenons dans un contexte de gestion durable des eaux pluviales

La compagnie Techo-Bloc a mis au point un système novateur de gestion des eaux pluviales conçu pour des usages commerciaux, municipaux ou industriels dans des espaces à circulation dense. Il s’agit de la technologie INFLO, composée d’un pavé perméable de béton à mortaises et tenons qui s’installe en surface d’un remblai constitué d’un substrat qui doit être très perméable, afin d’agir comme réservoir souterrain de rétention des eaux pluviales. Les pavés se bloquent verticalement, horizontalement et en rotation, ce qui donne un pavage que l’on souhaite fort et durable, tout en étant perméable en raison de l’espacement entre les pavés.

Techo-Bloc souhaite quantifier la capacité d’infiltration de sites déjà construits avec la technologie INFLO, ainsi que la capacité de ces ouvrages à réduire les volumes et débits de pointe dans les réseaux de drainage lors d’événements pluvieux. Afin de poursuivre le développement de sa technologie, la compagnie souhaite également identifier les meilleures pistes d’amélioration pour accroître la performance environnementale, structurale et économique de son produit.

L’objectif principal de ce projet de recherche est de caractériser la performance des ouvrages de pavé perméable de béton à mortaises et tenons (technologie INFLO) pour ensuite proposer des façons d’accroître cette performance, pour une gestion durable des eaux pluviales en climat continental froid et humide. Cet objectif principal sera atteint par la poursuite des objectifs spécifiques suivants :

1) caractériser la capacité d’infiltration de sites de pavé perméable de la région de Montréal;

2) analyser les liens entre la capacité d’infiltration des sites et leurs caractéristiques intrinsèques et environnementales;

3) proposer des modifications aux guides de conception et d’entretien des sites conçus avec la technologie INFLO afin d’accroître leur capacité d’infiltration;

4) évaluer la capacité des sites de pavé perméable à réduire les volumes et débits de pointe en réseau de drainage lors d’événements pluvieux, avec et sans les modifications proposées.

 

Financement : CRSNG – Subvention d’engagement partenarial (2015)

Collaborateur: Techo-Bloc

 

 

Évaluation en laboratoire de stratégies de contrôle en temps réel de la pression sur les réseaux de distribution d’eau potable

Le Service de l’eau de la Ville de Montréal a récemment mis en place divers programmes d’intervention pour réduire les pertes en eau potable sur son réseau de distribution, dont un programme de sectorisation et de régulation de la pression. À cet égard, il a déjà complété la conception hydraulique d’une quinzaine de secteurs de régulation et il prévoit mettre en service les trois premiers secteurs au premier semestre de 2015.

Avant de mettre en place sur son réseau un contrôle en temps réel (CTR) de la pression, la Ville souhaite vérifier, en laboratoire et par modélisation hydraulique, l’efficacité et la capacité d’implantation de diverses stratégies de CTR. La réalisation d’essais en laboratoire plutôt qu’en réseau réel permettra, en plus d’éviter de perturber l’alimentation en eau potable des usagers, de tester les stratégies de contrôle dans diverses conditions hydrauliques (pression, débit).

Dans ce contexte, l’objectif principal de ce projet de recherche est de comparer la performance de diverses règles de CTR de la pression dans les réseaux de distribution d’eau potable (RDEP), en vue de la réduction des pertes d’eau potable, avant leur implantation sur un secteur du RDEP de la Ville de Montréal. Cet objectif principal sera atteint par la poursuite des objectifs spécifiques suivants :

1) réaliser une synthèse des règles de contrôle existantes pour le CTR de la pression dans les RDEP;

2) proposer de nouvelles règles de contrôle;

3) évaluer la performance de ces règles de contrôle par modélisation hydraulique sur quelques secteurs du RDEP de la Ville de Montréal;

4) évaluer la performance en laboratoire des règles de contrôle les plus prometteuses;

5) proposer des modifications aux règles de contrôle qui seront implantées à la suite du projet dans quelques secteurs du RDEP de la Ville de Montréal.

À terme, les résultats obtenus seront transférés vers les gestionnaires d’autres RDEP au Canada, permettant ainsi de réduire les pertes en eau potable dans plusieurs municipalités.

 

Financement : CRSNG – Subvention d’engagement partenarial (2015)

Collaborateur: Ville de Montréal

Groupes et réseaux

Activités d’enseignement

ETE404
Gestion de l’eau en milieu urbain

Ce cours offre un aperçu global de tous les aspects touchant à la gestion de l’eau en milieu urbain. Les différents thèmes abordés sont : le cycle de l’eau en milieu urbain; le captage, le traitement et la distribution de l’eau potable; la collecte, le transport et le traitement des eaux usées et pluviales; la gestion des eaux pluviales et des réseaux de collecte en temps de pluie; les critères de dimensionnement des ouvrages; le diagnostic, l’entretien, la réhabilitation et le renouvellement des réseaux de conduites; l’impact des changements climatiques sur l’eau et les infrastructures ainsi que l’adaptation à ces changements; les défis liés à la gestion de l’eau en milieu urbain tels que la protection des cours d’eau, les aspects administratifs et l’intégration dans une perspective de développement durable.

 

 

Publications

2010-2020

Shishegar, S., S. Duchesne, G. Pelletier et R. Ghorbani (2021). A smart predictive framework for system-level stormwater management optimization. Journal of Environmental Management, 278(Part 1): 111505. doi: 10.1016/j.jenvman.2020.111505.

Pourcel, F. et S. Duchesne (2020). Comparative analysis of air scouring and unidirectional flushing of water distribution systems. Journal of Water Supply: Research and Technology – AQUA. 69(6): 578-590. doi: 10.2166/aqua.2020.146.

Betis, H., A. St-Hilaire, C. Fortin et S. Duchesne (2020). Development of a Water Quality Index for watercourses downstream of harvested peatlands. Water Quality Research Journal, 55(2): 119-131. doi: 10.2166/wqrj.2020.007.

Pourcel, F., S. Duchesne et M. Ouellet (2020). Evolution of the relationship between total suspended solids concentration and turbidity during flushing sequences of water pipes. Journal of Water Supply: Research and Technology – AQUA, 69(4): 376-386. doi: 10.2166/aqua.2020.127.

Hafdhi., S., S. Duchesne et A. St-Hilaire (2020). Hydraulic modeling of sedimentation basins downstream of harvested peatlands for the assessment of their performanceMires and Peat, 26: Article 07. doi: 10.19189/MaP.2019.JSP.StA.1789.

Doghri, M., S. Duchesne, A. Poulin et J.-P. Villeneuve (2020). Comparative study of pressure control modes impact on water distribution system performance. Water Resources Management, 34(1): 231-244. doi: 10.1007/s11269-019-02436-z.

Shishegar, S., S. Duchesne et G. Pelletier (2019). An optimization and rule-based approach for predictive real time control of urban stormwater management systems. Journal of Hydrology, 577: 124000. doi: 10.1016/j.jhydrol.2019.124000.

El-Housni, H., S. Duchesne et A. Mailhot (2019). Predicting the individual hydraulic performance of sewer pipes in the context of climate change. Journal of Water Resources Planning and Management, 145(11): 04019051. doi: 10.1061/(ASCE)WR.1943-5452.0001127. 

Vaillancourt, C., S. Duchesne et G. Pelletier (2019). Hydrological performance of permeable pavement as an adaptive measure in urban areas: case studies near Montreal, Canada. Journal of Hydrologic Engineering, 24(8): 05019020. doi: 10.1061/(ASCE)HE.1943-5584.0001812.

Garneau, C., S. Duchesne et A. St-Hilaire (2019). Comparison of modelling approaches to estimate trapping efficiency of sedimentation basins on mined peatland sites. Ecological Engineering, 133: 60-68. doi: 10.1016/j.ecoleng.2019.04.025.

Bilodeau, K., G. Pelletier et S. Duchesne (2019). Real-time control of stormwater detention basins as a climate change adaptation measure in mid-size cities. Urban Water, 15(9): 858-867. doi: 10.1080/1573062X.2019.1574844.

Jean, M.-E., S. Duchesne G. Pelletier et M. Pleau (2018). Selection of rainfall information as input data for the design of combined sewer overflow solutionsJournal of Hydrology, 565: 559-569. doi: 10.1016/j.hydrol.2018.08.064.

Shishegar, S., S. Duchesne et G. Pelletier (2018). Optimization methods applied to stormwater management problems: a reviewUrban Water Journal, 15(3): 276-286. doi: 10.1080/1573062X.2018.1439976.

El-Housni, H., M. Ouellet et S. Duchesne (2018). Identification of most significant factors for modeling deterioration of sewer pipesCanadian Journal of Civil Engineering, 45(3): 215-226. doi: 10.1139/cjce-2015-0293.

Ouellet, M. et S. Duchesne (2018). A method to take replaced pipes into account in the modeling of sewer pipes deteriorationUrban Water Journal, 15(4): 392-397. doi: 10.1080/1573062X.2018.1455883.

Huit articles de la Revue des Sciences de l’eau, 31(3), sur le projet “Vietnam” (2018).

Pourcel, F., I.E. Smith et S. Duchesne (2017). Slug flow simulation, a way to improve air scouring of water mains? Procedia Engineering, 186: 601-608. doi: 10.1016/j.proeng.2017.03.276.

Ha, P.T.T., N. Kokutse, S. Duchesne, J.-P. Villeneuve, A. Bélanger, H.N. Hien, B. Toumbou et D.N. Bach (2017). Assessing and selecting interventions for river water quality improvement within the context of population growth and urbanization: a case study of the Cau River basin in Vietnam. Environment, Development and Sustainability, 19(5): 1701-1729. doi: 10.1007/s10668-016-9822-7.

Hoang, K.H., M. Bernier, S. Duchesne et M. Y (2016). Rice mapping using RADARSAT-2 dual- and quad-pol data in a complex land-use watershed: Cau River basin (Vietnam). IEEE Journal of Selected Topics in Applied Earth Observations and Remote Sensing, 9(7): 3082-3096. doi: 10.1109/JSTARS.2016.2586102.

Duchesne, S., B. Toumbou et J.-P. Villeneuve (2016). Validation and comparison of different statistical models for the prediction of water main pipe breaks in a municipal network of Québec, Canada. Journal of Water Science, 29(1): 11-24. doi: 10.7202/1035713ar.

St-Hilaire, A., S. Duchesne et A.N. Rousseau (2016). Floods and water quality in Canada – A review of the interactions with urbanization, agriculture and forestryCanadian Water Resources Journal, 41(2): 273-287. doi:10.1080/07011784.2015.1010181.

Thériault, A. et S. Duchesne (2015). Quantifying the fecal coliform loads in urban watersheds by hydrologic/hydraulic modeling: case study of the Beauport River watershed in QuebecWater, 7(2): 615-7633. doi:10.3390/w7020615.

Duchesne, S., K. Bouchard, B. Toumbou et J.-P. Villeneuve (2014). Assessing the impact of renewal scenarios on the global structural state of sewer pipes networks. Canadian Journal of Civil Engineering, 41(8): 761-768. doi:10.1139/cjce-2014-0037.

Toumbou, B., J.-P. Villeneuve, G. Beardsell and S. Duchesne (2014). A general model for water distribution pipe breaks: Development, methodology and application to a small city in Quebec, Canada. Journal of Pipeline Systems – Engineering and Practice, 5(1): 04013006. doi:10.1061/(ASCE)PS.1949-1204.0000135.

Duchesne, S., N. Chahid, N. Bouzida et B. Toumbou (2013). Probabilistic modeling of cast iron water distribution pipes corrosion. Journal of Water Supply: Research and Technology – AQUA, 62(5): 279-287. doi: 10.2166/aqua.2013.125.

Duchesne, S., G. Beardsell, J.-P. Villeneuve, B. Toumbou et K. Bouchard (2013). A survival analysis model for sewer pipe structural deteriorationComputer-Aided Civil and Infrastructure Engineering Journal, 28(2): 146-160. doi: 10.1111/j.1467-8667.2012.00773.x.

Duchesne S., Bouzida N. et Villeneuve J.P. (2011). Performance estimation of a Remote Field Eddy Current method for the inspection of water distribution pipesJournal of Water Resources Planning and Management, 137(521): 1943-5452. doi: 10.1061/(ASCE)WR.1943-5452.0000136.

Mailhot A. et Duchesne S. (2010). Design criteria of urban drainage infrastructures under climate changeJournal of Water Resources Planning and Management, 136(2): 201-208. doi: 10.1061/(ASCE)WR.1943-5452.0000023.

Huard D., Mailhot A. et Duchesne S. (2010). Bayesian estimation of intensity–duration–frequency curves and of the return period associated to a given rainfall eventStochastic Environmental Research and Risk Assessment, 24(3): 337-347. doi: 10.1007/s00477-009-0323-1.