Yves Gratton

Expertises

Océanographie physique

  • Professeur honoraire à l’INRS

Courriel
yves.gratton@ete.inrs.ca

Centre Eau Terre Environnement

490, rue de la Couronne
Québec (Québec)  G1K 9A9
CANADA

Voir le centre

Intérêts de recherche

Possédant une vaste expertise dans les études d’impact de l’environnement physique sur la qualité du milieu, la production biologique et les pêcheries, le professeur honoraire Gratton s’intéresse notamment aux processus qui contrôlent la circulation et le mélange des masses d’eau et à ceux qui affectent la production biologique océanique.

Fonctions et biographie

Le professeur Gratton a collaboré au développement d’un modèle physique-biologique unique pour l’archipel Arctique canadien et pris part aux projets Canadian Arctic Shelf Exhange Study (CASES) et ARCTIC SOLAS (Surface Ocean Lower Atmosphere Study). Il a aussi dirigé l’équipe d’océanographie physique dans le cadre d’un projet de l’Année polaire internationale intitulé Circumpolar Flaw Lead Study. Membre du réseau de centres d’excellence ArticNet, le professeur Gratton a été responsable du thème portant sur les impacts des changements climatiques dans le Haut Arctique canadien. Il a été à la tête d’une équipe multidisciplinaire chargée de produire une étude comparative des conditions physiques et sociétales, incluant des analyses stratégiques et médicales dans cette région. De plus, il a dirigé le projet Long-Term Observatories in Canadian Arctic Waters qui a permis d’étudier les changements de propriétés physiques, biologiques et géochimiques de l’océan.

En plus de contribuer au projet européen MALINA et au projet HYPOXIA, le professeur Gratton a contribué au développement d’un modèle du comportement de l’oxygène dans les eaux de fond et étudié l’impact des changements climatiques sur les habitats de la truite grise. Il collabore présentement à un projet visant à quantifier l’acidification des eaux de l’estuaire et du golfe du St-Laurent et à en déterminer les causes. Il est également impliqué dans le projet NETCARE qui étudie les aérosols d’origine biologique dans l’Arctique.

Président du chapitre de Québec de la Société canadienne de météorologie et d’océanographie, il est membre du comité de rédaction de la revue Atmosphère-Océan. Il a été membre du comité scientifique de cette société et membre du conseil d’administration du regroupement stratégique Québec-Océan pendant plusieurs années.

En 2013, le professeur Gratton a assuré l’intérim à la direction du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS.

Activités scientifiques

Spécialiste en océanographie physique, le professeur Gratton est membre du réseau des centres d’excellence ArcticNet, du réseau canadien Netcare sur les aérosols et le climat. Il est responsable de l’équipe Modélisation de la réponse des écosystèmes des mers glacées aux changements climatiques et responsable du thème Modélisation régionale de la circulation dans l’Artcique du groupe interinstitutionnel de recherches océanographiques Québec-Océan.