Le désir, cet obscur objet de recherche

14 février 2012

( mise à jour : 14 février 2012 )


« Michel Dorais a touché une corde sensible avec son dernier essai, La sexualité spectacle. Le sociologue, professeur à l’Université Laval, explore l’omniprésence de la sexualité dans les médias, la culture, le divertissement, ainsi que notre voyeurisme et notre exhibitionnisme, avec un regard critique, mais sans leçons de morale.

 

Je ne peux pas aller au Provigo ou à la pharmacie sans que des gens me parlent de mon livre! », confie l’auteur. Et la réaction de ses collègues? “ C’est considéré comme un sujet léger, pas sérieux. ” Pas sérieux?

 

[…]

 

Ce n’est pas que les sociologues boudent les relations hommes-femmes. Depuis une trentaine d’années, les études sur le genre (ou les “ rapports sociaux de sexe ”) ont pris beaucoup d’ampleur au Québec: les études féministes, sur l’homosexualité, sur les minorités sexuelles, sur les réalités masculines. La sociologie nous permet ainsi de mieux comprendre le discours des féministes lesbiennes, la construction de l’identité féminine ou masculine dans la famille, les inégalités au travail, etc. 

 

[…]

 

Hélène Belleau, professeure à l’INRS Urbanisation Culture Société, se distingue par ses recherches sur “ l’usage social ” de l’argent dans la vie conjugale et sur l’encadrement légal des unions. L’an dernier, elle a fait publier Quand l’amour et l’État rendent aveugle. Le mythe du mariage automatique (PUQ). En entrevue, Hélène Belleau s’attarde à l’un des faits saillants de son ouvrage: “ Malgré toutes les statistiques sur les séparations et les divorces, il y a très peu de couples qui, au début de leur relation, anticipent la rupture. Pourquoi les couples ne discutent pas d’argent, ne vont pas chez le notaire pour une entente? Parce qu’un des codes de l’amour, c’est que la relation doit durer toujours. Comme dans les contes de fées. Je suis un peu toute seule, peu de sociologues s’intéressent à ça, souligne-t-elle. Il faut dire que le bassin de chercheurs est relativement restreint au Québec et les sujets de recherche, nombreux. ” »

 

Lisez l’article complet sur le site de l’Agence Science-Presse, 14 février 2012. Article aussi repris dans plusieurs journaux régionaux dont L’action (Joliette) et Info-Dimanche (Rivière-du-Loup).

 

Le désir, cet obscur objet de recherche

Agence Science-Presse

Mardi, 14 février 2012

Journaliste : Jean-Sébastien Marsan

 

 


Sur le même sujet, lire l’entrevue de Hélène Belleau parue dans le webzine PlanèteINRS.ca.