Le GRIL s’inquiète des coupures du fédéral en recherche aquatique

23 mai 2012

( mise à jour : 23 mai 2012 )


Le Groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnement aquatique (GRIL) est très inquiet de l’intention du gouvernement fédéral de fermer le Experimental Lakes Area (ELA), un centre de recherche en écologie aquatique reconnu à travers le monde et géré par Pêches et Océans Canada.

 

L’ELA comprend un ensemble de 58 petits lacs et leurs bassins versants et est situé sur un territoire peu habité (Kenora, Ontario) et donc relativement peu affecté par les activités humaines. Il est possible d’y mener des expériences à l’échelle de l’écosystème ainsi que des suivis à long terme ce qui en fait un « laboratoire naturel » unique au monde. L’ELA existe depuis plus de 40 ans et attire des chercheurs de partout sur la planète.

 

Une des raisons invoquées par le gouvernement fédéral pour fermer l’ELA est que ce type de recherches devrait être menées par les universités et les organisations non gouvernementales plutôt que par Pêches et Océans Canada. Cependant, les subventions aux universités font aussi face à des coupures importantes et celles-ci ne pourraient supporter de tels suivis à long terme. Le GRIL considère que seul le gouvernement peut assurer la stabilité et la pérennité d’une infrastructure telle l’ELA.

 

Le GRIL croit que sa fermeture aurait des conséquences majeures sur le développement des connaissances en écologie aquatique, avec tout ce que cela entraînerait sur l’élaboration des politiques et la gestion de ces écosystèmes.

 

À propos du GRIL

 

Le GRIL est un regroupement de recherche qui réunit 39 professeurs-chercheurs de huit universités québécoises dont le Centre Eau Terre Environnement de l’INRS. Deux professeurs-chercheurs du Centre sont membres du GRIL: Normand Bergeron s’intéresse tout particulièrement à la géomorphologie fluviale et à l’habitat du poisson et Isabelle Laurion est une spécialiste de l’écologie aquatique.

 

 


Source :

Le GRIL s’inquiète de l’intention du gouvernement fédéral de fermer un des plus importants centres de recherche au monde en écologie aquatique

Media : Canada Newswire

Parution : 18 mai 2012

 

 

Photo : Claude Bélanger